Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Affaire Oumar Sarr: Pourquoi le Procureur a raison en parlant de flagrant délit, selon Me Babou



​Affaire Oumar Sarr: Pourquoi le Procureur a raison en parlant de flagrant délit, selon Me Babou
Me Babou met d’emblée en avant son statut d’ancien député et ex-président de la commission des lois. Ce pour dire : «Dans mon entendement, parlons seulement droit sans aucune autre considération, il y a un problème, le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne prévoit aucun article pour dire qu’en un moment X, il y a fin de la levée de l’immunité parlementaire, aucun article. Donc, il y a déjà un vide juridique. Oui on peut lever l’immunité parlementaire en commission mais il n’y a aucun article du règlement intérieur qui dispose qu’à tel moment, il y a fin de la levée de l’immunité parlementaire. Devant ce vide juridique, il y a plusieurs interprétations ».
 
Et de poursuivre : «Ici on est dans un Etat de droit, tout le monde est soumis au droit. Pourquoi on a arrêté Oumar Sarr ? Et dans quelles circonstances on l’a arrêté ? Ce qu’a fait Oumar Sarr, c’est quoi ? Il a sorti un communiqué en disant que c’était le Comité Directeur (CD) (du Parti Démocratique Sénégalais (PDS)) hors ce n’était pas le CD, en le signant au nom du CD, il a commis un faux, en sortant ce communiqué, il a fait usage de faux et ensuite, il a eu les propos dont je ne citerai pas les termes».
Et malheureusement pour Oumar Sarr, dans l’entendement de Me Babou, «Le monde s’est dédit, Lamine Diack s’est dédit et le Procureur de la République n’a pas croisé les bras et l’a poursuivi». «Monsieur le Procureur a raison en disant que les faits sont flagrants », plaide Me Babou mais souligne-t-il toutefois sur la Rfm : « Le Procureur devait être logique jusqu’au bout en amenant Oumar Sarr rapidement devant le juge des flagrants délits en lieu et place de l’instruction… ». 


Lundi 28 Décembre 2015 - 11:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter