Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Alioune Tine-Dialogie politique : la participation de Karim et Khalifa Sall serait une véritable plus-value



Alioune Tine, Fondateur d’Africa Jom Center a reçu la visite du Front citoyen pour la libération de Khalifa Sall. Ces derniers lui ont présenté un ensemble de démarches pour la libération de l'ex-maire. M. Tine a estimé que la participation de Karim  Wade et Khalifa Sall dans le dialogue politique prévu le 28 mai, se serait une véritable plus-value ».

« Nous estimons parmi les conditions de succès du dialogue que nous allons engager, pour apaiser ce quinquennat, nous l’avons toujours dit, figure en première ligne parmi les premiers objectifs prioritaire : la libération de Khalifa Sall. Parce que sa libération contribuerait énormément à apaiser et à réconcilier les Sénégalais avec eux-mêmes. Je dis la libération de Khalifa Sall, je pense aussi à Karim Wade. Le retour de Karim et la participation de Karim et Khalifa Sall dans le dialogue politique, se serait une véritable plus-value ».

Alioune Tine a encouragé le Front dans la lutte qu'il mène pour la libération de Khalifa Sall. « Au moment où nous allons nous engager dans le dialogue national, je ne dirais pas dialogue politique. Parce que c’est un terme très restrictif. Une discussion qui va se cantonner tout simplement à examiner les dysfonctionnements des élections. Pour les prochaines élections, c’est aussi restrictif par rapport au défi que nous avons à nos dysfonctionnements démocratiques et institutionnels», dit-il.
 
Selon Abou Diallo du Cos/M23, « l’objet de leur visite, c’est pour soumettre à Alioune Tine leur plan d’action qui était d’organiser une pétition internationale à la suite de la mise en place de notre font citoyen. Une initiative du Cos/M23 avec ses cosignataires. On entant le président nous dire qu'il met en place un programme zéro déchet fast-track pour faire bouger les choses. Nous nous sommes dits maintenant, il y a un calendrier politique qui se cache sur la détention ».
 
Poursuivant ses propos, M. Diallo ajoute : « Nous avons vu le président gracier des délinquants comme Mamadou Oury Diallo. Nous nous sommes dits, pourquoi pas Khalifa Sall qui a servi le Sénégal pendant 20 ans. Pourquoi ne pas dire au président de gracier Khalifa. Sur ce, nous avons lancé cette pétition pour dire au Président Macky Sall que l’affaire Khalifa Sall n’est plus celle des ‘’khalifistes’’ mais de tous Sénégalais, un combat national. Nous lui demandons de libérer Khalifa Sall ».


Lundi 20 Mai 2019 - 16:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter