​Ansoumana Danfa du MAC/A : « la transhumance a plombé la CREI et l’OFNAC et si Idy est élu beaucoup iront en prison»

La transhumance est un phénomène très fréquent dans le champ politique du Sénégal. La dernière en date est celui de Sada Ndiaye, ex-responsable libéral. Un fait qui n’a pas laissé indifférent Ansoumana Danfa, Secrétaire général du mouvement pour l’action et la citoyenneté/Authentique (MAC/A), il dénonce cela, tout en pensant que la transhumance a plombé la CREI et l’OFNAC.



Ansoumana Danfa dénonce le fait que le camp  présidentiel accepte de recevoir des transhumants. « le président de la République avait lui-même demandé  à la coalition de 2012 de cesser de tirer sur les gens qui sont venus le soutenir. Ces gens qui sont venus rejoindre le camp présidentiel cherchent une protection et des prébendes. Le constat amer est que la transhumance a plombé la CREI et l’OFNAC »
Poursuivant ces propos, il indique que « l’arrivée de Sada Ndiaye est un grand scandale. C’est un contre-exemple. Nous sommes tous derrière Moustapha Cissé Lo. Il a dit tout haut ce que beaucoup de responsables de la majorité pensent tout bas. Nous l’encourageons. Il faut qu’on attire l’attention du Président sur le danger qui le guette. L’APR ne doit pas accepter d’être le réceptacle d’hommes politiques du passé qui ont renié leurs convictions. L’éthique en politique est très importante »,rapporte Vox Populi.

Pour  Danfa, « les gens qui avaient porté la candidature  de Macky Sall en 2012 sont laissés en rade, au profit de ceux qui l’insultaient hier. Ce sont les transhumants qui occupent, aujourd’hui, les responsabilités dans ce pays »
Avant d’ajouter que "les premiers compagnons du chef de l’Etat sont gagés par le découragement, au vu de l’ampleur du phénomène de la transhumance.
Le Secrétaire général du MAC/A (Mouvement pour l'action et la citoyenneté/ Authentique) avertit qu’ « Idrissa Seck risque de faire face à Macky Sall à la présidentielle de 2019, et si, par malheur, il devient Président, beaucoup de responsables de l’actuel pouvoir iront en prison, parce qu’il dit partout que nous sommes en train de dilapider les ressources du pays ».

Joseph Barthélémy Coly(Stagiaire)

Mercredi 3 Janvier 2018 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter