Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Au Sénégal, 38% des entreprises s’autofinancent (ministère de l’Economie)

Le conseiller technique du ministère de l’Economie, Souhaibou Sonko a souligné que le recensement général des entreprises effectué en 2016 montre que 38,8% des entreprises s’autofinancent. Des propos qu’il a tenus lors d’une visite à la foire internationale de Dakar (Fidak).



​Au Sénégal, 38% des entreprises s’autofinancent (ministère de l’Economie)
Souhaibou Sonko estime que le recensement général des entreprises effectué en 2016 a révélé que 38,8% des entreprises s’autofinancent, alors que seuls 4,9% ont recourt à un financement bancaire.  
 
 Selon lui, ces statistiques ’’montrent à la fois le caractère aigu et persistant des problèmes de financement des entreprises’. L’Etat a pris diverses initiatives pour faire face à cette problématique, à côté des mécanismes classiques : la mise en place du Fonds souverain d’investissements stratégiques (FONSIS), du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP) et de la Banque nationale de développement économique (BNDE)"
 
Sonko de poursuivre sur le site de l'Agence de presse sénégalaise: « Le recensement, dont l’objectif est d’améliorer le système d’information dans les entreprises, a permis de dénombrer plus de 416 mille entités économiques. Il a aussi révélé que les Petites et moyennes entreprises (PME) représentent 99,8% des entreprises sénégalaises avec 81,8% d’entreprenants et 16,4% des très petites entreprises », 
 
Avec 34,4% du chiffre d’affaires généré par toutes les entreprises, indique-t-il, les PME ne participent pas encore pleinement à la production nationale, bien que regroupant 82,8% des travailleurs.
 
A l’en croire, plusieurs contraintes au développement des PME ont été identifiées, parmi lesquelles les difficultés d’écoulement de la production, le manque de local adapté, l’accès insuffisant au financement et au marché public.
 
Le conseiller technique du ministère de l’Economie a laissé entendre que « les PME sont essentielles pour faire face aux défis majeurs de la création d’emplois, de la réduction de la pauvreté, de la diversification des activités, de la résistance au choc, de la compétitivité et de l’insertion au commerce international ».
 

Aida Ndiaye (Stagiaire)

Vendredi 29 Décembre 2017 - 13:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter