Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Burkina Faso: l'opposition dénonce une année chaotique de Kaboré

Au Burkina Faso, cela fait un peu plus d'un an que Roch Marc Christian Kaboré est au pouvoir. Pour l'opposition, le bilan est chaotique sur de nombreux plans. Lors d'une conférence de presse, mardi 7 février à Ouagadougou, Bonou Daba Dabiré, du Congrès pour la démocratie et le progrès, l'ex-parti au pouvoir a de nouveau exprimé ses inquiétudes.



Bonou Daba Dabiré, du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), l'ex-parti au pouvoir, estime que le mécontentement actuel des populations pourrait conduire à une autre insurrection populaire.
 
« C’est vrai, le régime qui est là est récent, il est nouveau… Mais la mal-gouvernance est là. C’est un mal récurrent ! Vous voyez les dossiers de justice en souffrance, c’est un aspect de mal-gouvernance ! La corruption qui s’installe : c’est un aspect de mal gouvernance ! L’absence de leadership du point de vue même de la gestion du pouvoir d’Etat, les crises à répétition au niveau des syndicats, ça veut dire qu’il y a des besoins sociaux qui ne sont pas satisfaits. Ils sont nombreux, les faits liés à la mauvaise gouvernance. Et si ce mal récurrent persiste- on ne peut pas le souhaiter - mais si tous les ingrédients sont réunis, on ne peut pas aussi éviter des mécontentements populaires », déplore Bonou Daba Dabiré.
 
Ces mêmes craintes ont également été exprimées par Bénéwendé Sankara, premier vice-président de l'Assemblée nationale.
 

Rfi.fr

Mercredi 8 Février 2017 - 13:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >