PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Centrafrique: onze ex-Seleka condamnés aux travaux forcés à perpétuité

Travaux forcés à perpétuité, c'est le verdict du tribunal de Bangui à l'encontre de onze ex-Seleka, sur les douze présents devant la barre, qui comparaissaient à la session criminelle. Quatre chefs d'accusation ont été retenus contre eux sur les cinq d'origine. C'est la première fois que des ex-Seleka sont jugés devant les tribunaux depuis le début de la crise.



​Centrafrique: onze ex-Seleka condamnés aux travaux forcés à perpétuité
Leur arrestation date du 12 juillet 2016. A l'époque, Abdoulaye Hissène, ancien ministre sous Michel Djotodia et responsable du FPRC, une branche de l'ex-Seleka, décide de quitter Bangui avec cinq pick-up et un véritable arsenal de guerre avant d'être arrêté à 150 km de la capitale. Lui a réussi à fuir, certains de ses complices, non.
 
Ce sont eux qui ont été condamnés pour association de malfaiteurs, de détention d'armes de guerre, d'atteinte à la sécurité intérieure de l'Etat et de rébellion.
 
« Dura lex sed lex », « La loi est dure, mais c'est la loi ». C'est par ces mots que le procureur Tambo a débuté son réquisitoire de près d'une heure. Une image pour montrer que la justice centrafricaine est de retour après des années de crises et qu'il n'y a plus de place pour l'impunité.
 
Dans la même veine, la Cour pénale spéciale, juridiction hybride composée de magistrats centrafricains et internationaux, devrait être effective dans les mois à venir et sera chargée d'enquêter sur les crimes de guerre et contre l'humanité.
 
Des crimes, dont Ahmad Tidjani, l'un des co-accusés de ce jour et le général anti-balakas, Andilo, condamné lui aussi aux travaux forcés à perpétuité il y a un mois, pourraient avoir à rendre compte.

RFI

Jeudi 1 Mars 2018 - 09:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter