Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Charcutée par sa coépouse, la victime raconte l’horreur



Oumy Diop, mariée il y a deux (2) mois, a vécu l’horreur le 30 octobre dernier. Elle a été attaquée par la première femme de son mari, Salimata Diaw, qui a tenté de « la tuer» en lui assénant des coups un peu partout sur son corps. La dame souffrant de graves blessures, raconte son histoire depuis son lit d’hôpital.

« C’est le lendemain de mon mariage que Salimata m’a attaquée avec la porte de son battant d’armoire en disant qu’elle allait me tuer. Heureusement que mon mari était présent ce jour-là et a intercepté ladite porte », avance-t-elle.

Ensuite, poursuit-elle, «on s’est battues avant d’être séparées. Je suis, aussitôt, rentrée chez moi, mais Salimata m’a fait savoir que j’avais de la chance parce que la prochaine fois, elle n’allait pas me rater ». Elle précise que : « depuis ce jour là, je prenais mes distances, car je savais qu’elle en était capable, vu ce qui s’était passée entre nous».

Le jour des faits, se rappelle-t-elle, «alors que j’achetais le petit-déjeuner pour mon papa, elle m’a attaquée par le dos avec son arme. Ne pouvant rien faire pour me défendre, je ne faisais que crier».

A l’en croire, sa coépouse a agi juste par «jalousie», parce qu’elle ne pouvait pas supporter le fait qu’elle soit l'épouse de son mari. Salimata Diaw, arrêtée suite à une plainte déposée par Oumy Diop, sera jugée ce vendredi 09 novembre 2018.

Aminata Diouf

Vendredi 9 Novembre 2018 - 12:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter