Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Coronavirus dans le monde : moins de 100 décès en 24h en Espagne, bilan en hausse en Italie...

Le coronavirus a causé plus de 320 000 décès et contaminé plus de 4,8 millions de personnes à travers le globe depuis le début de l'épidémie en Chine fin 2019. De nombreux pays se déconfinent peu à peu comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Italie...



Près de 320 000 morts liées à l'épidémie de coronavirus étaient à déplorer dans le monde mardi 19 mai 2020, selon un décompte réalisé par l'Agence France-Presse. Le pays le plus touché est toujours les Etats-Unis, avec 1,5 million de cas et près de 93 000 décès. Derrière, le Royaume-Uni a pris la triste seconde place à l'Italie, avec 35 341 morts, contre 32 169 pour celle-ci. Si l'Espagne est passée sous la barre des 100 décès journaliers (83 morts du Covid-19 ces dernières 24h), le bilan est néanmoins reparti à la hausse en Italie avec 162 nouveaux décès ce mardi. Quant à la France, 28 022 décès étaient évoqués ce 19 mai.
 
Si de nombreux pays comme l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la France, les Etats-Unis… poursuivent leur déconfinement, la Chine a quant à elle reconfinée une partie de sa population. Les autorités de la province de Jilin, au nord-est du pays, à la frontière avec la Corée du Nord, ont annoncé entamer un nouveau confinement après la découverte de 34 cas de Covid-19 dans ce territoire jusque-là plutôt épargné, avec 127 contaminations en tout, bien loin des chiffres évoqués à Wuhan, épicentre de l'épidémie avec 60 000 cas.
 
Alors que la pandémie de coronavirus continue de tuer dans le monde, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a réuni virtuellement ce lundi ses 194 membres pour définir une stratégie commune face au Covid-19, les pays appelant à ce que le futur vaccin contre le coronavirus soit un "bien public" et à réformer l'OMS pour qu'elle réponde mieux aux pandémies. Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a ouvert les discussions en critiquant les pays ayant "ignoré les recommandations de l'OMS", estimant que le monde payait aujourd'hui au "prix fort" les stratégies divergentes. Il a appelé à un "effort multilatéral énorme" face à cette "tragédie", et a dit espérer "que la recherche d'un vaccin pourra en être le point de départ". Le président chinois Xi Jinping a assuré qu'un éventuel vaccin chinois deviendra un "bien public mondial". De son côté, dans un message vidéo, le président français Emmanuel Macron a également affirmé que si un vaccin est découvert, il "sera un bien public mondial, auquel chacun devra pouvoir avoir accès".

linternaute.com

Mercredi 20 Mai 2020 - 10:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter