Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Côte d'Ivoire: Mutinerie des forces spéciales à Adiaké, Abidjan évoque 2 blessés et déplore ce mode de revendications



​Côte d'Ivoire: Mutinerie des forces spéciales à Adiaké, Abidjan évoque 2 blessés et déplore ce mode de revendications
Les incidents rapportés par KOACI.COM qui se sont produits hier et ce matin à Adiaké Rechercher Adiaké ont été en divers au conseil des ministres du ministre du jour.
 
Le porte-parole du Gouvernement a affirmé que le soulèvement de la force spéciale basée à Adiaké Rechercher Adiaké a occasionné deux blessés, tous des civils qui ont reçu des balles perdues.
 
Selon lui, ces incidents ont occasionné la fermeture des commerces et troublé également la quiétude des opérateurs économiques dans la ville.
 
Bruno Nabagné estime que c'est une attitude malheureusement récurrente ces derniers temps, sans toutefois rentrer dans les détails.
 
Tout en condamnant cet énième soulèvement dans les rangs des forces de défense de Côte d'Ivoire, le ministre de la Communication, de l'économie numérique et de la poste a annoncé que le gouvernement a immédiatement entamé les discussions avec les soldats concernés.
 
«Il faut dire que ce matin auront lieu des discussions entre le général en charge des forces spéciales Rechercher forces spéciales et les représentants des militaires concernés. Il est même prévu une délégation pour que ces militaires soient reçus par le ministère de la Défense également. Pour dire que les discussions ont lieu, » a expliqué Koné.
 
«Mais le gouvernement tient quand même à dire qu'il condamne et qu'il déplore, ces formes violentes de revendication. Parce que dans tous les cas de figures comme vous pouvez le voir là, cela se termine par des discussions autour d'une table. Donc quand il y a des choses qui ne vont pas, il faut alerter de façon paisible la hiérarchie concernée de façon à ce que les problèmes soient remontés, s'il le faut jusqu'au conseil des ministres, s'il le faut jusqu'au président de la République, » a-t-il poursuivi.
 
Le ministre a par la suite appelé les soldats aux calme parce que selon lui, chaque fois qu'il y' a des revendications dans ces formes, c'est des blessés.
 
«Même quand on tire en l'air, le risque d'atteindre quelqu'un par une balle perdue n'est pas égal à zéro. Donc, il y a toujours un risque de porter atteinte à la vie de quelqu'un où de blesser quelqu'un, » a-t-il insisté.
 
S'agissant des blessés évidemment, le ministre a soutenu que l'Etat est disposé à les prendre en charge.
 
«Je suppose que c'est déjà le cas sur place, donc il y a absolument aucun doute de ce point de vue, » a-t-il martelé, en réaffirmant que les agissements des soldats ternissent malheureusement l'image de la Côte d'Ivoire.
 
Alors que les épisodes de mutineries auront mis en lumière les carences politiques entre autres, du nouveau premier ministre et de son ministre de la défense, Koné prévient que ces modes de revendications risquent d'amenuiser les ressources de l'Etat, et de lui donner moins de possibilités de faire face aux difficultés.

Koaci.com

Jeudi 9 Février 2017 - 12:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter