Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Crise au PDS: Abdoulaye Wade envisage de réaménager les structures du parti

Me Abdoulaye Wade envisage une profonde restructuration des instances dirigeantes du Parti démocratique Sénégalais (Pds). Sous la houlette du Secrétaire national adjoint, Oumar Sarr, véritable courroie de transmission entre le Pape du Sopi, Karim Wade et le staff du parti, les responsable libéraux vont cogiter sur des réaménagements à apporter dans les fonctions occupées par les uns et les autres au niveau de la direction du Pds, pour une meilleure prise en charge des convictions et priorités du moment.



Bien que retranché à Versailles, Me Abdoulaye Wade n’en suit pas moins attentivement les soubresauts qui émaillent sont parti. Le Pds risque d’être à nouveau secoué dans les prochaines semaines. Sous la houlette du Secrétaire national adjoint, Oumar Sarr, véritable courroie de transmission entre Me Abdoulaye Wade, Karim Wade et le staff du parti, les responsables libéraux vont cogiter sur des réaménagements à apporter dans les fonctions occupées par les uns et les autres au niveau de la direction du Pds, et ce, « en vue d’une meilleure prise en charge de nos convictions, et priorités du moment », a fait savoir Me Wade.  
 
«Il faut des hommes et femmes dignes de notre confiance aux fonctions qui requièrent un engagement total et loyal envers leurs frères de parti et qui ne rasent pas les murs le soir, pour aller sous-traiter, lâchement, avec nos adversaires ou potentiels concurrents politiques. Pour ce faire, il va falloir retoucher certaines structures du parti, en attendant le prochain congrès qui ira beaucoup plus en profondeur dans le chamboulement de l’architecture actuelle. Déjà le 16 juin dernier, je vous disais qu’il nous faut opérer un bon choix des hommes. J’ai fini d’identifier clairement les chancres mous et autres faiblesses dans le dispositif actuel, on va ensemble y remédier. Et comme disait l’autre, à toute chose malheur est bon », explique le secrétaire général du Pds. Les libéraux sont ainsi prévenus.
 


Samedi 5 Décembre 2015 - 08:46




1.Posté par Leuk le 05/12/2015 18:21
Ceux qui minaient le parti pour des destins inavoués, pris par l'usure du temps et l'empressement, sont aujourd'hui identifiés.
D'ailleurs ce sont des gens qui ne peuvent plus porter un quelconque combat dans les rangs de l'opposition.
Leurs acolytes n'ayant pas les mêmes ambitions qu'eux, en dehors de celle de rallier au plus vite le pouvoir en place, ne tarderons pas à les larguer, tant leur projet funeste refusera de prendre forme : c'est des prétentieux!

Si seulement ils ambitionnaient de contrôler le PDS, ce serait légitime, mais ils comptent sur la désagrégation de celui-ci pour enfin récupérer le gros morceau qu'ils comptent manipuler comme un fond de commerce, sachant que d'une part ils ne gobent point le pseudo-libéral à la tête pays, et que d'autre part ils ne croient plus aux chances des autres de l'opposition (c'est dans leur tête).

Demain fera jour, et la choses sérieuses se préciseront à l'orée de 2016.

Pour le reste, que l'on arrête de nous terroriser!
Ok!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 11:17 Me Wade bientôt à Dakar pour accueillir Karim Wade