PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Explosion d'une décharge au Bénin: les citoyens se mobilisent

Au Bénin, les défenseurs des consommateurs espèrent que le gouvernement prendra des mesures réelles pour lutter contre les accidents liés aux décharges. Le bilan d'une explosion survenue au Bénin dans une décharge d'enfouissement de produits avariés est désormais de dix-huit morts et 92 blessés, selon le ministère de l'Intérieur, à Tori-Avamé, à 40 kilomètres de Cotonou. Le ministre de l'Intérieur, Sacca Lafia, a qualifié l'accident de « regrettable » et a promis que les autorités étudieraient des mesures pour prévenir à l'avenir de tels accidents.



Robin Accrombessi, président de la Ligue pour la défense du consommateur au Bénin (LDCB), évoque ce que son association demande à l'Etat afin d'empêcher que ce genre de drame se répète : « La première chose que nous désirons est qu’il y ait une enquête qui permette qu’on puisse identifier la culpabilité de chaque acteur parce qu’il y a au moins dix niveaux de filtres qui devraient permettre de sécuriser ce genre d’action. »
 
« Il y a une procédure qui permet de détruire des produits avariés, explique-t-il également. Et donc, chaque responsable de cette procédure doit être interpellé pour s’expliquer sur les failles et les incapacités qui ont conduit à ce drame-là. Nous aurions souhaité que des mesures soient prises pour sécuriser définitivement ce genre de lieu, c’est-à-dire clôturer et installer des forces de sécurité pour protéger entièrement ces lieux. »
 
« Nous saisirons la justice »
 
«Si l’Etat ne prend pas sur lui la responsabilité de sanctionner et que la justice enclenche une procédure pénale contre ces personnes, nous, nous saisirons la justice à notre tour pour que cela soit évident et réel», achève-t-il.
 
Les décharges en Afrique de l'Ouest sont souvent peu contrôlées et accueillent des matériaux toxiques, notamment des équipements électroniques et chimiques qui sont jetés au milieu des ordures ménagères. De nombreux Africains, poussés par la pauvreté y cherchent des produits à revendre ou à utiliser.



Source: Rfi.fr

Aminata Diouf

Mercredi 14 Septembre 2016 - 08:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter