PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Forum du Graif sur le processus électoral : les difficultés à Thiès de retirer les cartes d'électeurs soulevées

Le Groupe d’appuis aux initiatives féminines (Graif) de Thiès a organisé un forum ce week-end pour l’éveil des consciences de ces membres pour plus d’engagement et le respect de la parité. Une occasion pour les acteurs politiques de cette localité de dénoncer les difficultés liées au retrait des cartes d'électeurs. Ils invitent ainsi l’Etat à corriger ces disparités.



​Forum du Graif sur le processus électoral : les difficultés à Thiès de retirer les cartes d'électeurs soulevées
Les acteurs politiques de Thiès informent qu'il y a toujours des difficultés pour retirer les cartes d’électeurs dans les préfectures. Ce, malgré que les autorités administratives ont déclaré qu'il y a environ 30 mille cartes d’électeurs qui sont en souffrance dans les commissions de distribution.

«la distribution des cartes d’électeurs est un problème concret que les gens vivent, que nous avons eu à dénoncer lors des élections législatives et cela nous a permis, nous politiques, de sensibiliser les femmes par rapport au clientélisme qui fait que souvent elles sont  utilisées comme des masses de manœuvres électorales et laissées en rade», a déploré la responsable politique, Hélène Tine 

Selon elle, «l’importance du mandat de l’élu local, évoquée lors de ce forum est un point essentiel parce que, explique-t-elle, on est dans un contexte où à Thiès nous vivons une situation extrêmement difficile. Au niveau de la ville de Thiès, par exemple,  depuis deux (2) ans la ville n’arrive pas à ergoter un budget».

La première adjointe de la commune Nord de Thiès et non moins responsable du parti Rewmi, Christine Lea Faye, de renchérir : «Il y a trop de personnes qui n’ont pas reçu leur carte. Quand ils vont au niveau des préfectures, ils ne peuvent pas, on leur dit que vos cartes ne sont pas encore venues alors qu’on nous dit qu’il y a des centaines de cartes au niveau des préfectures ».

Venu assister à la conférence sur le "processus électoral en vue des locales de 2019",  le directeur de la Formation de la Communication à la  Direction générale des élections concède l’absence de formation dans les partis politiques.

 Bernard Casimir Demba Cissé de souligner qu'«Au niveau des formations politiques, il y en a certaines qui ont pêché dans la formation et cet atelier est un atelier d’éveil de conscience et de formation». 

Aminata Diouf

Dimanche 11 Février 2018 - 20:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter