PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)





​Gabon: fin de la grève à La Poste suite à une réunion avec un ministre

Une réunion entre le ministre de tutelle et les syndicats a débloqué mercredi 26 octobre la situation après une semaine agitée à La Poste gabonaise, touchée par une crise financière. Les agents, qui réclamaient des arriérés de salaire, se sont mis en grève alors que des milliers de fonctionnaires voulaient se faire payer leurs salaires dans les agences bancaires Post Bank.



C'est un gouffre de 100 milliards de francs CFA que La Poste a accumulé. Ses nombreux clients ne peuvent par exemple plus accéder à leur épargne et certains avoirs des comptes courants sont gelés.
 
Excédés de ne pas avoir été payés depuis le mois d’août, les agents ont cessé le travail, entraînant une belle cacophonie dans les agences de La Poste Bank, traditionnellement chargées de payer les salaires des fonctionnaires. Résultat : 19 000 employés de l'Etat ont trouvé les agences fermées cette semaine. Devant l'urgence, ils ont été renvoyés vers Ecobank, dont les structures ont vite été débordées.
 
Une réunion pleine d’engagements
 
Pour apaiser la situation, les syndicats de La Poste ont rencontré mercredi 26 octobre, Alain-Claude Bilie Bi Nzé, le ministre de tutelle. Ce dernier a pris des engagements : les salaires de septembre ont été versés, et ceux d'octobre le seront d'ici la fin du mois.
 
Alain-Claude Bilie Bi Nzé a par ailleurs promis de présenter un plan de redressement du secteur au prochain Conseil des ministres. Selon lui, l'Etat remboursera les 100 milliards de francs CFA mais il faudra étaler sur plusieurs années. Un plan de départs volontaires sera également lancé pour réduire les effectifs de 700 à 400 agents.
 
Audrey Ibanga, trésorière du Syndicat national des postiers, a tenu à s’excuser auprès des clients. « Il faut nous comprendre, nous travaillons sans être payés. C'est le ras-le-bol », dit-elle. Selon elle, la grève est seulement suspendue, le temps de voir si le gouvernement tient ses promesses.

Rfi.fr

Jeudi 27 Octobre 2016 - 12:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >