Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​ITIE : Mankeur Ndiaye annonce la signature d'un "accord d’unitisation" avec la Mauritanie

Le Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE) a organisé un atelier de partage des conclusions issues des rapports 2015 et 2016. La rencontre a eu lieu ce jeudi, à Saint Louis. A l’occasion, le président dudit comité, Mankeur Ndiaye, informe qu’un accord d’unitisation a été signé récemment avec la Mauritanie pour l’exploitation du champ gazier Greate Tortue Ahmeyin.



​ITIE : Mankeur Ndiaye annonce la signature d'un "accord d’unitisation" avec la Mauritanie
Dans le cadre de ses ateliers de partage avec les régions, le comité national de l’ITIE s’est  rendu à Saint-Louis pour une rencontre régionale d'information sur l'état de la gouvernance du secteur des hydrocarbures.

Dans son allocution, le président dudit comité, qui a salué leur collaboration avec l’ITIE Mauritanie, a informé que l’ITIE Sénégal «partage des projets communs avec la Mauritanie et l’accord d’unitisation signé récemment pour l’exploitation du champ gazier Greate Tortue Ahmeyin, en constitue une parfaite illustration».

Mankeur Ndiaye d’expliquer, par ailleurs, les raisons de leur présence dans cette région de Saint-Louis. «L’accès à des informations relatives à l’utilisation des recettes tirées de l’exploitation pétrolière, gazière et minière est devenu un droit fondamental invoqué et revendiqué par toutes les populations du pays notamment celles impactées par les activités extractives».

Avant d’ajouter : «le rapport sur les Directives pour une gouvernance efficace chez les pays producteurs émergents de pétrole et de gaz, publié par Chatham House en juillet 2016  a fait un constat selon lequel « les communautés se trouvant à proximité des gisements s’attendent généralement à voir émerger l’emploi ainsi que les opportunités économiques et toutes les régions s’intéresseront aux arrangements institutionnels propres à la répartition des revenus».

Et, «c’est la raison pour laquelle, a-t-il expliqué, l'ITIE s’emploie à créer un cadre propice de dialogue entre les parties prenantes afin de renforcer la confiance du public en suscitant un débat informé et constructif. Et la présence de tous les acteurs clés du secteur extractif aujourd’hui en constitue un exemple».
 .
 
 

Une prise de conscience collective sénégalo-maritanienne

De même, Mankeur Ndiaye déclare que, «les récentes découvertes de pétrole et de gaz dans la région ont suscité beaucoup de réactions et d’espoirs au niveau des communautés. Ce qui suppose une prise de conscience collective et une collaboration active autour de la mise en œuvre du dispositif de suivi et de planification stratégique du secteur déclinée par les pouvoirs publics à l’horizon 2021».

En l’en croire, la présence du Comité national ITIE de la Mauritanie dans cette réunion s'inscrit d'une part dans un contexte de découvertes de gaz mais aussi et surtout dans une perspective d'une collaboration active entre l'ITIE Sénégal et l'ITIE Mauritanie.

La rencontre a réuni entre autres, le Gouverneur de la Région de Saint Louis Alioune Aidara Niang, le Ministère du pétrole et des énergies, le Ministère de l'environnement, les compagnies privées notamment British Petroleum et Kosmos energy. 

Elle a permis aux parties prenantes de Saint Louis (Services régionaux de l'administration, organisation de la société civile, organisation communautaire de base, les élus locaux, les représentants des communautés et des pêcheurs, etc), d'être mieux informée sur l'état de la gouvernance du secteur des hydrocarbures au Sénégal

Aminata Diouf

Jeudi 15 Mars 2018 - 17:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter