PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Khalifa Sall révèle devant la barre : « Avant de venir ici, on m’a dit "faites attention, l’Etat est un rouleau compresseur, on va vous écraser"... »



​Khalifa Sall révèle devant la barre : « Avant de venir ici, on m’a dit "faites attention, l’Etat est un rouleau compresseur, on va vous écraser"...  »
En répondant aux questions posées par l’avocat de la défense Me Ousseynou Fall,  le maire de la ville de Dakar a révélé en ces termes : « Avant de venir ici, on m’a dit : faites attention, l’Etat est un gros rouleau compresseur, on va t’écraser »
 
« En ce sens que j’ai refusé une offre politique, même si je ne peux pas revenir sur ces offres. C’est pour dire que les raisons pour lesquelles je suis en prison, sont éminemment politiques».
Il poursuit : «ils n’ont pas trouvé de marchés trafiqués, les vérificateurs n’ont rien trouvé dans ma gestion à la Mairie de ville. Je n’ai jamais été épinglé.  C’est pourquoi, ils ne peuvent pas y avoir d’association de malfaiteurs, ces fonds sont allés là où ils devaient aller. Comme je suis un homme de principe, ceux avec qui j’étais politiquement ont pris des mesures pour me naturaliser. C’est la raison pour laquelle je demande de libérer mes Co-prévenus».

Aida Ndiaye (Stagiaire)

Jeudi 8 Février 2018 - 15:03




1.Posté par Ndiaye le 08/02/2018 16:16
Qu'il dise celui ou ceux qui sont venus lui proposer ce qu'il dit
Tout le monde sait que khalifa est trop politique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter