Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Le procès de son fils renvoyé, le père de Mamadou Diop crache ses vérités



Les jours se suivent et se rassemblent dans l’affaire de feu Mamadou Diop du nom de l’étudiant tué lors des violences pré-électorales de 2012 contre une troisième candidature de Wade. Renvoyé à cette date du 18 juin, le dossier n’a pas finalement été retenu. Le Procureur a exigé le renvoi. Ce, pour la comparaison de Wagane Souaré. Dernier qui est présentement en mission de maintien de paix au Mali. A la barre ce matin, il y avait bien l’autre prévenu, Tamsir Ousmane Thiam du nom d’un des agents de police accusé d’avoir porté des coups sur la personne de Mamadou Diop, complicité de coups mortels, complicité de coups et blessures, coups mortels, coups et blessures volontaires.

 
Pour le Procureur, «la comparaison de ce dernier est impérative ». Le représentant du ministère public exige dès lors le renvoi. Ce qui n’agrée pas du tout la défense qui fait état de trois renvois déjà pour ce dossier. Mes Assane Dioma Ndiaye, Mame Adama Gueye, entre autres avocats entourent le père du défunt et exigent pour leur part des garanties fermes pour qu’à la date retenue, Wagane Souaré soit bel et bien là. Ce, d'autant plus qu'un de leur confrère, Me Abdoulaye Tine est venu de Paris (France) pour plaider. Une défense qui ne comprend par ailleurs pas pourquoi Wagane Souaré a été envoyé en mission alors que sa hiérarchie savait qu'il était sous le coup d'une action judiciaire. 


L’intervention de l’Agent Judiciaire de l’Etat (AJE) sera salutaire. Il dira avoir reçu des engagements fermes de la Directrice Générale de la Police Nationale (DGPN), Anna Sémou Faye que ce dernier sera rapatrié dans la semaine. Le Procureur promet de prendre toutes les dispositions pour que Wagane Souaré soit à la barre. Le renvoi est ainsi prononcé jusqu’au 4 août. Une procédure qui n’est pour plaire au père du défunt étudiant. En boubou traditionnel blanc et cheveux grisonnants, ce dernier ne mâche pas ses mots. 


«Vous avez vu la manière dont ils ont disqualifié l’assassinat de Mamadou Diop pour nous faire comparaître en correctionnel. Tout cela me fait pitié, c’est comme cela qu’ils voulaient faire pour envoyer Harona SY en mission. Aujourd’hui, c’est Souaré qui est en mission alors qu’il est impliqué dans cette affaire d’assassinat ». «Si c’était un seul des leaders qui était touché », crache ce dernier qui cite : «Niasse, Tanor ou Cheikh Bamba Dieye, les élections n’allaient pas avoir lieu ». «Je suis très déçu », crie-t-il. 


Jeudi 18 Juin 2015 - 18:03


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter