Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Législatives au Mali : la tentation de l’abstention face au risque du coronavirus



​Législatives au Mali : la tentation de l’abstention face au risque du coronavirus
Les législatives se tiendront-elles le 29 mars ? À cette interrogation de ses compatriotes, Ibrahim Boubacar Keïta a répondu par l’affirmative dans la nuit du 25 mars, lors d’une déclaration très attendue. Le scrutin se tiendra bel et bien, « dans le respect scrupuleux des mesures-barrières », a insisté le chef de l’État.
 
Après avoir longtemps été épargné par la pandémie du Covid-19, le Mali compte 18 cas de personnes infectées au 28 mars. Les autorités ont décrété l’état d’urgence sanitaire, en plus de l’état d’urgence qui prévaut en raison du contexte sécuritaire. D’autres mesures, comme un couvre-feu de 21h à 5h du matin, et la fermeture des frontières terrestres, sauf au fret et transport des marchandises ont été mises en place.
 
Si les législatives, elles, sont maintenues, c’est que le gouvernement y voit une ultime opportunité pour restaurer la légitimité de l’Assemblée nationale. Initialement prévues pour octobre 2018, elles ont fait l’objet de plusieurs reports, entraînant la prorogation du mandat des députés jusqu’au 2 mai 2020. « La crise politique que traverse le pays nous oblige à continuer le processus », confie un membre du gouvernement.

Malijet

Dimanche 29 Mars 2020 - 15:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter