PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Lilian Thuram : Son fils victime de racisme, sa réaction surprenante !



​Lilian Thuram : Son fils victime de racisme, sa réaction surprenante !
A l’occasion de la sortie de sa bande dessinée baptisée Tous super-héros, Lilian Thuram était ce mardi 5 janvier invité sur France Inter. Ainsi, il en a profité pour évoquer le racisme dont a été victime son fils Marcus. Non Stop People vous en dit plus.

Depuis de nombreuses années, Lilian Thuram s’est engagé dans la lutte contre le racisme. Ainsi, sur le plateau du JT de France 2, il n’avait pas manqué d’évoquer son combat : "Très régulièrement on parle d’hommes de couleur en pensant aux personnes qui ne sont pas blanches. Et je dis souvent : ‘Vous savez, les personnes de couleur blanche ont une couleur aussi’. On peut dire aussi minorité visible. Je le dis souvent : s’il y a une minorité visible, il y aurait une majorité invisible, qui serait les personnes de couleur blanche". Dans la foulée, il avait confié dans les colonnes de Nice Matin avoir lui-même été victime de racisme . "Je suis arrivé de la Guadeloupe en région parisienne à 9 ans. Je suis devenu noir à l’âge de 9 ans. Je n’étais plu Lilian ni ‘Lico’ comme ma mère m’appelait mais j’étais perçu comme un noir par mes camarades de classe. Et le tout de manière négative", avait-il alors raconté.
 
«Je trouve que ce n’est pas si anormal que ça»
Ce mardi 5 janvier, Lilian Thuram était invité sur France Inter à l’occasion de la sortie de sa bande dessinée intitulée Tous super-héros et dans laquelle il revient sur le racisme. Afin d’illustrer son combat, l’ancien footballeur a raconté une anecdote que son fils Marcus, désormais âgé de 18 ans, a lui-même vécu. Alors à l’école, un camarade de classe aurait déclaré que les mathématiques lui paraissaient plus difficiles du fait de sa couleur de peau. "Mon fils est rentré un soir à la maison en me disant ça: «Papa, il y a Hugo qui m’a dit que les mathématiques, c’était plus dur pour moi parce que j’étais noir», a relaté celui qui se défendait d’avoir été violent envers Karine Le Marchand. De là, il a fait une déclaration étonnante : "En fait, moi je trouve que ce n’est pas si anormal que ça que les enfants disent ces choses-là. Parce que culturellement quand même il y a du racisme, comme il y a du sexisme, comme il y a de l’homophobie. Moi je pense que c’est «préparer les enfants». Et le fait que Marcus arrive à la maison et m’en parle, ça veut dire qu’il n’a pas été traumatisé parce que je lui avais déjà dit : «Voilà, peut-être que dans ta vie tu vas rencontrer des gens qui vont mettre en doute tes capacités par rapport à ta couleur de peau».

non-stop-people

Mardi 5 Janvier 2016 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter