PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Loi de finance 2018 : Cos-pétrogaz délesté de 300 millions FCfa, l'Aser renforcée de 1,7 milliard FCfa

L’Etat du Sénégal semble privilégier l’électricité au détriment du pétrole à l’ère des découvertes pétrolières et gazières. En effet, dans son budget 2018 qui a connu une hausse d’à peu près 20 milliards de FCfa, le secteur du pétrole est délesté de 300 millions de FCfa, au moment où l'électrification rurale vient d'être renforcée de 1,7 milliards de FCfa.



Le Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (Cos-pétrogaz) vient de perdre 300 millions de FCfa au titre de transferts courant du projet de budget 2018 du ministère de Pétrole et des Energies. Son crédit ouvert en Loi de finance initiale (Lfi) 2017 n’a pas était reconduit.

Par contre les investissements dans le secteur de l'Energie viennent d’être renforcés. En effet, de zéro (0) crédit ouvert au titre des transferts courants de la loi de finance initiale 2017, l'Agence sénégalais d’électrification rurale (Aser), va recevoir 1 milliards 700 millions FCfa pour 2018.

Dirigé par l’ancien Directeur général de Pétrosen, Ousmane Ndiaye, le Cos-pétrogaz  favorise l’exploitation optimale de nos ressources pétrolières et gazières au bénéfice des populations, mais également, joue le rôle de superviseur des différents accords juridiques et des contrats entre l’Etat du Sénégal et les autres partenaires portant sur le financement et la réalisation des projets pétroliers et gaziers.

Quant à l’Aser, elle a pour objectif de garantir l’approvisionnement en l’électricité des populations et des autres consommateurs, mais également d’accélérer l’électrification rurale.  

Aminata Diouf

Mercredi 25 Octobre 2017 - 11:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter