Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Lutte contre l’invasion fiscale : le Forum Civil sénégalais sonne l’alerte



Le Forum Civil, en partenariat avec Tax Justice Network Africa (TJNA) veut mettre en œuvre un projet de lutte contre les flux financiers illicites dont les objectifs spécifiques sont, entre autres, de sensibiliser l’opinion publique sur les méfaits des flux financiers illicites, de lutter contre les détournement de nos ressources publiques, de s'engager dans un plaidoyer en faveur d'un système fiscal équitable et responsable, d'augmenter le nombre de défenseurs de la justice fiscale et créer un réseau renforcé de défenseurs de la justice fiscale en Afrique en général et au Sénégal en particulier.
 
« C’est dans une logique de permettre à l’Etat du Sénégal de mobiliser ce qu’on appelle les impôts qu’on peut collecter dans les conventions fiscales. Mais nous forum civil, on pense qu’il y a des préalables de la mobilisation de ces ressources domestiques. Il faut que des mesures de transparences soient prises, allant dans le sens de libérer les corps de contrôle. Nous nous sommes rendus compte que depuis quelques temps, il y a une sorte de neutralisation de la Cour des comptes, de l’OFNAC, l’IGE, de l’ARMP qui de plus en plus refuse de produire ou de publier des rapports qu’ils doivent au peuple », fulmine Birahim Seck.
 
Mieux ajoute le coordonnateur Forum Civil : « Le deuxième élément, c’est par rapport à la justice. Le sentiment le plus partagé au Sénégal ce qu’il y a une absence d’indépendance de la justice. Surtout l’accès à l’information. On doit commencer par assainir nos finances publiques, à accepter que les corps de contrôle fassent leur travail, et à publier les rapports. Au niveau de la DGID, on se rend compte qu’il y a un refus catégorique de l’administration de la DGID de publier ce qu’on appelle les dépenses fiscal ».
 
À en croire M. Seck, « depuis presque 2014-2015, on ne connaît pas les exonérations fiscales. Voilà pour quoi on a réuni les organisations de la société civile pour alerter avec eux sur la nécessité pour le gouvernement d’aller dans le sens de la transparence».


Mercredi 20 Novembre 2019 - 21:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter