PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Malawi: mandat d’arrêt lancé contre l’ex-présidente Joyce Banda

Au Malawi, l'ancienne présidente du pays, Joyce Banda, est désormais sous le coup d'un mandat d'arrêt émis par les autorités. Elle est soupçonnée d'être impliquée dans un vaste scandale de corruption, le «Cashgate». L'affaire remonte à 2013, lorsque des millions de dollars ont disparu des caisses de l’Etat et elle avait précipité la chute de Joyce Banda.



Selon la police, les services fiscaux ont rassemblé des preuves crédibles. Joyce Banda est désormais suspectée « d'abus de pouvoir et de blanchiment d'argent ». Un mandat d'arrêt a donc été émis pour permettre à l'ex-présidente être entendue, selon le communiqué de la police.
 
Dans cette affaire, dite du Cashgate, près de 30 millions de dollars avaient disparu des caisses. Des dizaines de fonctionnaires, hommes d'affaires et dirigeants politiques avaient été « arrosés ». A la suite de ce scandale, de nombreux bailleurs de fonds avaient suspendu leur aide, une décision lourde de conséquences puisque le budget du Malawi dépend à 40% de l'aide étrangère.
 
Il est vrai que Joyce Banda, qui vit aux Etats-Unis depuis sa défaite électorale, il y a trois ans, envisageait de revenir au Malawi. C’est du moins le bruit que faisaient courir ses partisans alors que la prochaine élection présidentielle est prévue en 2019. Il était même question que madame Banda présente à nouveau sa candidature.
 
Faut-il faire le rapprochement avec son arrestation ? Sur les réseaux sociaux, les Malawites n'hésitent pas à poser la question.

rfi.fr

Mardi 1 Août 2017 - 15:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter