Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Mali: toujours divisée, l'Adema statuera le 19 mai sur son soutien ou non à IBK

Au Mali, il faudra attendre le 19 mai prochain pour savoir ce que fera le parti de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adema) à la prochaine présidentielle. Va-t-il présenter un candidat ou soutenir le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta ? Lors d’une réunion du comité exécutif ce samedi 12 mai, les cadres de l'Adema n'ont pas réussi, malgré six heures de discussions, à se mettre d'accord.



​Mali: toujours divisée, l'Adema statuera le 19 mai sur son soutien ou non à IBK
L’un des vice-présidents de l'Adema, Adama Sangaré, estime qu’il est nécessaire que l'Adema soutienne le président sortant IBK. Le candidat désigné par le parti ayant finalement décidé de ne pas se présenter, il considère qu’il n'y a pas d'autre solution possible.
 
« La semaine dernière, Dioncounda Traoré a dit qu’il n’était pas candidat, et c’est quand même normal que le parti puisse aller vers la section, en disant : "nous sommes à moins de trois mois de l'élection présidentielle, et l’important, c’est que les débats se soient faits dans la courtoisie". »
 
« Personnellement », Adama Sangaré « souhaite » que la conférence nationale valide son soutien au président IBK, le 19 mai. Il estime simplement qu’il y a un problème de communication au sein de la structure. « Je pense très sincèrement qu’ici les militants sont bien informés. Ce qui manque c’est la communication. Ce qui manque beaucoup à notre parti, c’est la communication à la base. L’Adema est malade, il faut le soigner. Il faut panser les plaies et en le faisant, nous allons nous projeter vers l’avenir. »
 
« L'Adema attend un engagement »
 
Mais au sein du comité exécutif, tout le monde ne partage pas ce soutien de l'Adema au président IBK. Certains militants ou dirigeants du parti croient toujours possible la désignation d'un candidat Adema à la présidentielle de juillet.
 
Pour Boubacar Bah, un autre vice-président de l'Adema, c'est la conférence nationale du parti le 19 mai prochain qui devra trancher. Et en tout état de cause, le soutien au président IBK ne pourra pas être obtenu sans condition.
 
« En 2013, il est allé [à l'élection] avec un soutien sans condition, cette fois-ci c’est un soutien avec des conditions. L’Adema attend un engagement. Ceux qui disent qu’il faut aller avec lui, on leur dit : "quelle est la consistance de cet engagement-là ? C’est à vous, à une délégation, d’aller recueillir cela". »
 
La décision de l’Adema concernant la présidentielle de juillet prochain reste donc en suspens pour le moment. « Les deux hypothèses sont sur la table. Elles seront tranchées définitivement le 19, vendredi prochain », explique Boubacar Bah, qui, pour sa part, souhaite une « candidature en interne de l’Adema », un candidat « aux couleurs de l’Adema ». Le vice-président du parti confie qu’il ne peut pas imaginer que l’Adema n’ait pas de candidat cette fois-ci.

RFI

Dimanche 13 Mai 2018 - 13:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter