​Mandat d'arrêt contre Cristina Kirchner



​Mandat d'arrêt contre Cristina Kirchner
La justice argentine a ordonné jeudi la levée de l'immunité et l'arrestation de l'ex-présidente et sénatrice Cristina Kirchner.

Elle est poursuivie pour entrave à l'enquête sur l'attentat contre une mutuelle juive qui avait fait 85 morts en 1994.

La justice a également ordonné l'arrestation de l'ex-ministre des Affaires étrangères Hector Timermann et de plusieurs autres hauts responsables.

L'ancienne présidente (2007-2015) est poursuivie pour "trahison" pour avoir signé un pacte avec Téhéran pour que des hauts fonctionnaires iraniens, soupçonnés d'avoir commandité l'attentat contre la mutuelle Amia, soient entendus par des magistrats argentins à Téhéran faute de pouvoir le faire à Buenos Aires.

L'ancienne présidente de gauche (2007-2015), élue sénatrice en octobre, bénéficie d'une solide immunité parlementaire.

Le juge considère qu'un pacte qu'elle avait conclu en 2012 avec l'Iran était une manière de permettre aux suspects iraniens de se dérober à la justice argentine.
Le pacte avait été approuvé par le Parlement argentin, mais l'Iran n'avait finalement pas respecté les termes de l'accord.
Cristina Kirchner, 64 ans, a prêté serment la semaine dernière comme sénatrice. Avant tout placement en détention, le Sénat devrait d'abord voter la levée de son immunité.
Il semble toutefois peu probable que le Sénat puisse rallier les deux tiers des voix pour lever cette immunité.
 
 
 

bbc.com

Jeudi 7 Décembre 2017 - 17:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter