PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)




​Ministre de l’Intérieur : Ali Ngouille Ndiaye décline sa feuille de route

Remplaçant Abdoulaye Daouda Diallo, Ali Ngouille Ndiaye a pris fonction au ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, ce lundi. L'ancien ministre des Mines a saisi l'occasion de la passation de services pour expliquer ses missions. Tout d'abord, le responsable de l'APR (Alliance Pour la République, parti présidentiel) a promis d'inviter et ce, dans les "plus brefs délais", les acteurs impliqués dans les questions électorales à des discussions pour "l'établissement des termes de références du dialogue politique" qu'il souhaite inscrire dans "le quotidien de tous les acteurs" et non plus "dans une séquence cyclique...". Le premier flic du pays qui n'a pas occulté la question névralgique de la sécurité, a également fait des promesses sur l'organisation des manifestations religieuses.



​Ministre de l’Intérieur : Ali Ngouille Ndiaye décline sa feuille de route
« Concernant cette matière électorale, j’annonce que tout sera mis en œuvre afin que le processus devant aboutir à la prochaine élection présidentielle se déroule conformément aux textes la régissant. Monsieur le Président de la République qui a engagé et en respect de sa directive, je vais m’y atteler avec sérénité et en parfaite intelligence avec l’ensemble des partenaires. Dans les plus brefs délais, j’inviterai tous les acteurs impliqués dans les questions électorales à des discussions qui aboutiront à l’établissement des termes de référence du dialogue politique indispensable dans une démocratie surtout celle qui a déjà produit plusieurs alternances démocratiques aussi bien au niveau local qu’au niveau national. D’ores et déjà, je puis vous affirmer que le dialogue politique ne doit pas s’inscrire dans une séquence cyclique à l’approche d’échéances électorales, il doit être le quotidien de tous les acteurs pour que très rapidement nous fermions la page des suspicions et des malentendus afin d’avancer sereinement vers l’organisation d’échéances électorales où les bilans et les programmes proposés seront au centre des débats. Ceci nous permettra de nous concentrer sur les questions sécuritaires qui constituent les préoccupations majeures des Sénégalais voire même des habitants de la sous-région car sans sécurité, il n’y aura point d’investisseurs par conséquent point d’émergence. Conformément à la volonté du Chef de l’Etat de poursuivre le programme de modernisation des localités et cités religieuses, je m’emploierai à veiller à la tenue dans des conditions requises des manifestations religieuses et coutumières, moments forts de communion et de dévotion », a-t-il déclaré lors de la passation des pouvoirs, ce lundi. 

Aminata Diouf et Ibrahima Guindo (Stagiaires)

Lundi 18 Septembre 2017 - 15:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter