Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Momar Diongue sur le dialogue politique national : Macky doit d'abord apaiser le front social avant de penser à la Présidentielle

Le président de la République du Sénégal a choisi ce weekend d’envoyer ses troupes à la campagne pour la présidentielle de 2019. Sur cette situation l’analyste politique Momar Diongue soutient que Macky Sall doit d’abord trouver une solution aux problèmes des syndicalistes sénégalais de manière générale et convoquer un dialogue sur la situation du pays.



« 2018 risque d’être une année charnière et une année durant laquelle, le front social, les syndicats de l’éducation également de la santé veulent amener le gouvernement à respecter un certain nombre de ses engagements. Et, c’est le même moment que choisit le président de la République durant le weekend pour rassembler ces troupeaux au Palais, notamment les responsables  de Dakar pour les demander de se lancer dans la campagne de 2019 », a-t-il déclaré.

​Pour l’analyste politique, cette campagne risque d’être chahutée par le front social qui risque d’être en ébullition. Selon lui, le gouvernement devrait s’asseoir avec des syndicalistes aussi bien de l’Education que de la Santé pour essayer de voir comment régler le problème dans ces secteurs, plutôt que de se lancer dans la campagne pour la présidentielle.
Il ajoute : « le gouvernement se lance vers une situation très compliquée ou l’opinion publique et les syndicalistes comprendraient qu’il se lance en campagne au moment où il  y a des questions d’une brûlante actualité sur lesquelles ils sont interpellés ».

Momar Diongue a par ailleurs regretté qu’il y a eu un gâchis avec le travail qui a été fait par le Haut conseil du dialogue social et qui a permis d'avoir une accalmie durant l’année dernière.
"Le gouvernement devrait mettre à profit cette accalmie pour pouvoir régler un certain nombre de problèmes. Maintenant au-delà de ces fronts sociaux, il va falloir que le gouvernement cherche les moyens d’asseoir un dialogue le plus large possible. Qu’il aille au-delà même des partis politiques », a-t-il conclue.  

Aida Ndiaye (Stagiaire)

Mardi 16 Janvier 2018 - 16:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter