Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Mort de l’étudiant à l’Ugb : "Trop c’est trop", peste Me Mame Adama Guèye



​Mort de l’étudiant à l’Ugb : "Trop c’est trop", peste Me Mame Adama Guèye
Le Président du mouvement citoyen « Sénégal Bou Bess» condamne fermement les dérives répressives qui, selon lui, « caractérisent depuis quelques temps les opérations des forces de police et de la gendarmerie».

Pour Me Mame Adama Guèye «l’étudiant Fallou Sène, a été tué par balle suite à la répression aveugle exercée par la Gendarmerie sur les étudiants de l’UGB. Ce drame vient, hélas, confirmer les dérives dans l’usage disproportionné de la force que j’ai dénoncées lors d’une conférence que j’ai tenue récemment à l’UGB».

Il dénonce l’utilisation des balles réelles par les forces de sécurité :  «Rien ne peut justifier l’usage de balles réelles contre les étudiants qui n’exigeaient que le respect de leurs droits face à un Etat qui, une fois de plus, manque à ses engagements».
 
«Ce qui s’est passé est d’autant plus grave que le drame est consécutif à une violation délibérée et flagrante des franchises universitaires», fulmine-t-il.
 
A l’en croire, la police et la gendarmerie censés être des forces de l’ordre au service de la sécurité des citoyens, ont de plus en plus tendance à installer le désordre lors de leurs interventions et à porter atteinte à la sécurité des citoyens.

 Au nom des principes fondamentaux de la République, le président du mouvement citoyen « Sénégal Bou Bess» invite ces forces «à se ressaisir en adoptant la posture de sujétion à la République plutôt que celle d’allégeance au pouvoir en place».

Aminata Diouf

Mercredi 16 Mai 2018 - 18:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 12:54 Transhumance: le maire de Saly rejoint l’Apr