Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​PS- Bamba Fall menace: "Le moment venu, je leur dirai au temps de Wade qui finançait les nervis"



​PS- Bamba Fall menace: "Le moment venu, je leur dirai au temps de Wade qui finançait les nervis"
Ce n’est pas encore l’accalmie au Parti Socialiste (PS) où le camp du «Non» au référendum rejette le vote du Bureau Politique (BP) de ce dimanche. Bamba Fall commence toutefois par «regretter la violence qui s’est passée ». «Khalifa Sall a tout fait, moi-même, j’ai tout fait pour raisonner les militants parce que le débat de fond, le débat politique peut se faire dans la salle et nous étions prêts à le faire malgré que Tanor n’a pas voulu nous donner la parole», marque le maire de la Médina.
 
Mais selon le responsable socialiste, «ce qui est important, c’est que l’engagement militant a prévalu sur l’hypothèque du parti incarné par un groupement d’intérêts économiques». Et dénonce-t-il : «Je vois aussi une grande contradiction dans leurs justifications tantôt il parle de pro-Khalifa, tantôt ils parlent de nervis. Tout cela c’est chercher à se blanchir auprès de leurs bienfaiteurs pour leur dire que nous contenons encore le parti, ceux qui disait Non n’étaient pas des militants et c’est faux. Là-bas, il n’y avait pas de nervis».
 
Le membre de la coalition «Taxawu Dakar » jure «sur le Coran et sur la tête de (ses) parents qu’on n’a pas recruté de nervis. C’étaient les militants, ils sont venus dire Non parce que depuis le 23 mai, le BP n’est pas convoqué. Pour les réunions du parti, c’est un groupe qui prenait les décisions au nom du parti, ce qui n’est pas normal. Ce que les militants demandent, c’est que le comité central soit convoqué parce que seul le comité central est habilité à prendre ces types de décisions, le bureau politique en grande partie, ceux que je voyais là-bas dire Oui, je ne l’ai connais pas. Le comité central est l’émanation des 138 coordinations et mouvements affiliés».
 
«Ce qu’ils font, c’est du théâtre. Il n’est pas prévu dans nos textes que le BP vote», martèle le socialiste qui donnant un exemple, cite «la troisième coordination » dont «le responsable n’est pas membre du BP». «Quand on leur a parlé de la candidature de Khalifa Sall, ils nous ont dit que le parti a des procédures, pourquoi pas pour cette décision majeure, on ne consulte pas la base », s’interroge-t-il par ailleurs.
 
Loin d’en avoir fini, Bamba Fall indique sur la Rfm: «C’est un groupuscule des amis de Tanor qu’on a coopté dans le BP et qui cherchent à divertir les gens en parlant de vote…Si on convoque le comité central et que la majorité vote Oui, en discipline de partie, nous allons nous ranger derrière la majorité».  Avant de menacer : «le moment venu, je leur dirai au temps de Wade qui finançait les nervis pour mettre le pays à sang et en flammes, je leur dirai qui finançait le parti…Tanor cherche à se débarrasser de nous mais nous lui montrerons que personne ne peut nous exclure et nous ne sortirons pas du parti… ». 


Lundi 7 Mars 2016 - 12:19




1.Posté par Leuk le 07/03/2016 16:10
Eh oui ! Le Président Wade a été combattu par des moyens on ne peut plus illégaux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >