Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Pikine Ouest : les travailleurs du Centre de Santé Baye Talla Diop fustigent la gestion du médecin Chef



Les travailleurs membres de la coalition « And Gueusseum » du Centre de Santé Baye Talla Diop fustigent la gestion de leur médecin Chef, Docteur Assane Ndiaye. Ils ont aussi réclamé leur salaire impayé au maire de la commune de Pikine Ouest, Pape Gorgui Ndongue. Ces agents de santé dénoncent aussi leur exclusion dans le programme de résilience.
 
« Dans la gestion démocratique du personnel, nous sommes dans l’air du Covid-19, le personnel du district sanitaire de Pikine est laissé en rate. Il n’a pas épuisé ses ressources humaines. Il a cherché à être accompagné par d’autres médecins. Nous n’avons rien contre ces derniers. Les gens qui ont eu à participer à ces activités, ont été payés pour 10 jours. C’est ce que nous ne trouvons pas normal. Les fonds sont là, disposés à temps, il ne faut pas qu’il y ait des magouilles », martèle leur porte-parole.
 
Poursuivant ses propos, elle ajoute : « Par rapport aux salaires des communaux, ça aussi, c’est quelque chose que nous déplorons depuis l’Acte 3 de la décentralisation. Je pense que c’est aussi un problème qu’il faut régler de vive voix, à temps pour que cela ne se répète plus. Les salaires tardent au niveau de la structure. Au niveau local, aussi, les motivations tardent. Jusqu’à présent, les motivations ne sont pas payées. Par rapport à la couverture médical pour les médicaux, je pense qu’il est encore temps qu’ils soient pris en charge parce que c’est des agents de santé aussi ».
 
Interpellé sur ces accusations, le médecin Chef parle d’un nouveau procès. Selon lui, toutes les dispositions pratiques sont en train d’être prises en charge pour le bon fonctionnement de la structure sanitaire, notamment dans cette gestion de Covid-19. Et que les primes de motivation sont en instance d’être payées. Selon Dr Assane Ndiaye, ces syndicalistes de « mauvaise foi » se versent dans du chantage pour l’intimider, livre Walf radio. 


Mercredi 13 Mai 2020 - 10:54


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter