Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Profanation de la Paroisse à Guédiawaye: Jamra et Mbagn Gacce se désolent

L’Organisation islamique Jamra et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses « Mbagn Gacce » ont condamné la profanation des symboles de la Vierge Marie de la Paroisse Saint Abraham de Guédiawaye. Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi à samedi dernier. Une enquête a été ouverte par le commissariat de la localité, suite à une plainte de l’Eglise.



​Profanation de la Paroisse à Guédiawaye: Jamra et Mbagn Gacce se désolent
L’Ong Jamra et l’Observatoire «Mbagn Gacce »  ont dénoncé avec la dernière énergie «les ignobles actes de vandalisme qui ont eu pour théâtre ce weekend la Paroisse de Saint Abraham de Guédiawaye. Ils expriment toute leur solidarité et leur sympathie aux fidèles et aux responsables de l’Eglise catholique sénégalaise», peut-on lire dans un communiqué.

Ils exigent par ailleurs, que «les auteurs de ces actes de lâcheté antipatriotiques - qui veulent vraisemblablement déstabiliser le Sénégal, en compromettant sa convivialité inter-religieuse, gage de stabilité sociale - soient pourchassés et sévèrement sanctionnés, conformément à la loi».

Et, ajoutent-ils: «Que ces mécréants sachent surtout qu’ils ne réussiront jamais à remettre en question la coexistence pacifique interconfessionnelle au Sénégal où, depuis des siècles, par la grâce de Dieu et à la sagesse des ancêtres, musulmans, chrétiens et animistes vivent non seulement en parfaite harmonie, mais se font même volontiers d’admirables civilités, socialement, consolident à l’occasion des différentes fêtes religieuses ».

Les deux entités tiennent à rappeler qu’ : «un exemple de solidarité interreligieuse, agissante, nous a été admirablement administré par nos frères catholiques lorsque, par la voix du Cardinal Théodore Adrien Sarr, l’Eglise sénégalaise, avait fermement condamné, en septembre 2012, une inqualifiable agression contre l’Islam, à travers le film blasphématoire «Innocence of Muslims» du cinéaste américano-israélien, Sam Bacile».

«Jamra et Bagn Gacce ne sauraient rester indifférents face à «tout acte de sacrilège de lieux de cultes, d’où qu’il vienne, se référant aux enseignements du Prophète Mouhamed (psl), qui n’avait de cesse d’inviter ses condisciples au respect de la liberté de culte, étayée par ce précepte sans équivoque du Saint-Coran : «Vous avez votre religion, et j'ai la Mienne ! », informe la même source.
 

Aminata Diouf

Lundi 5 Février 2018 - 15:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter