​Ramaphosa promet de rétablir la crédibilité de l'ANC

L'unité et la crédibilité de l'ANC ont été sérieusement écornées pendant le mandat de son prédécesseur Jacob Zuma, qu'il remplace à la tête de cette formation politique depuis le 18 décembre dernier.



"Le mouvement s'est profondément divisé à cause du factionnalisme, du clientélisme et de la corruption. Nous voulons un ANC uni", a déclaré Cyril Ramaphosa lors d'un discours prononcé à East London, dans le sud du pays, pour le 106ème anniversaire du parti.
"Nous devons restaurer l'intégrité et la crédibilité du parti", a ajouté M. Ramaphosa, actuel vice-président de l'Afrique du Sud, devant plusieurs milliers de militants réunis dans un stade.
Il a été élu président de l'ANC en remplacement de l'actuel chef de l'Etat, Jacob Zuma.
"Nous allons nous attaquer à la corruption"
Lors de l'élection du leader du parti en décembre, Cyril Ramaphosa a devancé d'une courte tête sa rivale Nkosazana Dlamini Zuma, ancienne patronne de l'Union africaine et ex-épouse de M. Zuma.
"Nous allons nous attaquer à la corruption (…) Priorité absolue sera accordée aux enquêtes et aux poursuites contre ceux qui en sont responsables", a-t-il promis.
Cyril Ramaphosa s'est réjoui de la mise en place de la commission d'enquête annoncée par Jacob Zuma à la suite des accusations de corruption à la tête de l'Etat, dans lesquelles le chef de l'Etat est lui-même cité.
L'ANC dirige l'Afrique du Sud depuis sa victoire aux premières élections libres de l'histoire du pays en 1994.
 

bbc

Samedi 13 Janvier 2018 - 15:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter