Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Rapport ITIE 2019: une contribution de 161 milliards en 2019, publication de tous les contrats extractifs exigée à partir de 2021



Eva Marie Coll Seck, Présidente du Comité National de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) a déclaré, ce jeudi que le rapport ITIE fait état d’une contribution globale de 161 milliards de F CFA pour l’année 2019. Ce qui correspond selon elle, à une contribution de secteur extractif de 5,3 %. Pour elle, ce rapport permet de diagnostiquer et de proposer des réformes, dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance du secteur extractif. Elle a également souligné l'exigence de publier tous les contrats extractifs. Ce qui va, selon elle, devenir une obligation à partir du premier janvier 2021.
 
« Le rapport est une étape, un élément, et nous voulons aller beaucoup plus loin. Il nous faut des données fiables pour alimenter le débat public. Et aussi avoir une lecture objective des tendances socio-économiques, et informer en conséquence les décideurs. Nous avons également une autre exigence qui est la publication de tous les contrats extractifs. Et cela devient obligatoire à partir du premier janvier 2021. À ce jour, 63 % des pays de mise en œuvre ITIE ont divulgué au moins, une partie de leurs contrats, et 16 grandes entreprises multinationale se sont engagées publiquement à soutenir la transparence des contrats. En plus de toutes ces exigences, il y a également celles de la divulgation des bénéficiaires effectifs », a indiqué Eva Marie Coll Seck.
 
"Une contribution globale de 161 milliards FCFA du secteur extractif en 2019"
Poursuivant, son propos, la présidente du Comité National ITIE ajoute : « Nous pouvons dire que le rapport ITIE a passé en revue toutes les exigences de la norme. Les données de payement, les réformes entreprises par le Gouvernement. Le rapport fait état d’une contribution globale de 161 milliards de F CFA pour l’année 2019. Ce qui correspond à une contribution de secteur extractif de 5,3 %. Je voudrais aussi parler du montant global payé au fournisseur en 2019 estimé à 891 milliards de F CFA dont 216 milliards aux entreprises nationales ».
 
"Une augmentation de 39 milliards des revenus générés par rapport à 2018"
Quant au secrétaire permanant adjoint, par ailleurs venu représenter le président de la République, il indique que la publication depuis 2013, des rapports de l’ITIE, "qui sont des rapports indépendants au niveau national", est devenu un moment important de l’évaluation de notre système de gouvernance transparent des ressources pétrolières et gazières.
 
« Le rapport ITIE portant sur l’année 2019 fait état d’une contribution de 161 milliards de F CFA. Avec 137 milliards pour le secteur minier, et 24 milliards pour le secteur des hydrocarbures. Le total des revenus générés par le secteur extractif au Sénégal a augmenté de 39 milliards de F CFA par rapport à 2018. Et un chiffre important qui a été signalé, ce sont les 891 milliards F CFA payés aux fournisseurs, et dont 216 milliards vont aux entreprises et à la société nationale », a précisé secrétaire permanant adjoint.  


Jeudi 17 Décembre 2020 - 12:49


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter