PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)





​Référendum: Idrissa Seck et Khalifa Sall surveillés comme du lait sur le feu



​Référendum: Idrissa Seck et Khalifa Sall surveillés comme du lait sur le feu
Depuis que le Chef de l’Etat a officialisé sa décision de faire un septennat, à la place du quinquennat promis, les directions et autres services du ministère de l’Intérieure et de la Sécurité publique notamment ceux chargés du renseignement, sont à pied d’œuvre, confie-t-on à «l’Observateur». Les autorités craignaient un remake du 23 juin 2011 et aussitôt après le discours du Chef de l’Etat, les forces de l’ordre étaient en alerte du fait que les pouvoirs publics chargés de la sécurité des personnes et des biens redoutaient au plus haut point d’éventuelles manifestations hostiles au régime. Même si les craintes se sont quelque peu dissipées, il est cependant à noter que d’autres raisons de rester sur le qui-vive subsistent encore, même si elles ne sont pas d’ordre sécuritaire.
 
Ainsi par projection en perspective des élections législatives de 2017 et de la présidentielle de 2019, des rapports confectionnés par différents services de renseignement de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) synthétisés et dûment analysés par les spécialistes du traitement du renseignement, et devant être transmis à la cellule présidentielle spécialement créée à cet effet, font état d’une montée en puissance du président du Conseil départemental de Thiès et non moins président du parti Rewmi, Idrissa Seck.
 
Il est consigné dans les rapports une adhésion non négligeable des populations de la banlieue dakaroises aux tournées politiques de massification de son parti que mène l’ancien Premier ministre sous Wade, soulignent nos confrères.  Ainsi, à en croire les bulletins des Renseignements généraux (Rg), la côte de popularité de l’ancien maire de Thiès serait en train de monter dans cette partie du territoire. Dans la même compilation de bulletins de renseignements, il est fait état d’une tendance assez forte de militants du Parti Socialiste (PS) devenus favorables au maire de Dakar, Khalifa Sall.
 
Dans une moindre mesure, il est aussi fait cas des initiatives du premier Chef de gouvernement de l’alternance de 2012. Les timides activités politiques et les fréquentes rencontres qu’organise Abdoul Mbaye, ont été aussi rapportées. 


Samedi 5 Mars 2016 - 13:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter