Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Report des législatives du 30 Juillet 2017



​Report des législatives du 30 Juillet 2017
Mon désaccord sur la procédure de renouvellement des cartes d'identité ne fait l'ombre d'aucun doute et face à ma position par rapport à ce projet, aucune entité politique ne s'est jamais manifestée pour réserver écoute à mes préoccupations, celles d’un citoyen. Aujourd’hui que le constat est sans équivoque que faire ? 

A vous politiciens, manifestement peu soucieux des intérêts de notre peuple, vous qui, avec ostentation affichez votre gloriole, vous qui demeurez apathiques face à l’avis technique qui s’impose à vous en ce qui concerne l’existence, OUI ou NON, de la puce électronique, vous devez aujourd’hui, avec humilité, céder la place à la sagesse afin qu’elle s’exprime pour préserver la paix et la stabilité, socles de notre unité nationale.

Vos représentants à l’Assemblée Nationale, députés de la mouvance présidentielle comme de l’opposition ont tous voté les lois instituant la carte d’identité « biométrique à puce » CEDEAO engageant ainsi la responsabilité de vos formations. Les conséquences de cet acte posé par vos députés qui ont légiféré pour une refonte partielle à la place d’une refonte totale basée sur une technologie totalement différente de celle des cartes d’identité numérisées vous incombent tous, pouvoir comme opposition. 

Vous n’êtes pas les seuls occupants de l’espace de dialogue de notre citée et à cela s’y ajoute que vos ambitions ne pourront jamais anesthésier notre intellect pour vous permettre de nous confiner dans le labyrinthe de vos rêves. Vous devez respect au peuple qui vous a manifesté sa confiance. Le peuple sénégalais est un peuple responsable et déterminé, un peuple de défi qui sait retrouver sa lucidité dans tous les contextes pour sauvegarder sa souveraineté. 

Nous n’allons pas revenir sur les détails du chaos qui semble vous ankyloser. La situation préélectorale de l’heure exige la présence d’une autorité forte pour prendre les décisions qui s’imposent et qui vont dans le sens des intérêts de notre peuple. Un report de la date des élections législatives du 30 Juillet 2017 s’impose et dans pareil contexte il revient à l’autorité suprême de marquer la hauteur de sa station.

Les raisons d’une telle nécessité sont multiples et les plus importantes sont d’ordre technique avec la biométrie couplée à la technologie de la puce électronique sans aller au fond des difficultés de production et de distribution engendrées par la carte d’identité qui sert en même temps de carte d’électeur. Avec les lois instituant la nouvelle carte d’identité, la mauvaise planification a été objet de consensus ainsi les conséquences de l’heure sont à assumer par toutes les parties prenantes.

L’Etat, maître d’œuvre avec le blanc-seing de ses opposants, doit se prononcer sur sa capacité technique d’organiser à date échue, dans le respect du droit de tous les citoyens, les élections. L’organisation des législatives exige une validation de la procédure de gestion du processus électoral qui sera mise en exploitation ainsi, il revient à tous les candidats pour le respect du calendrier électoral d’assumer les conséquences de leur décision en reconnaissant les résultats qui seront issus des urnes.
  
Mr Bakar NDIAYE
Chercheur-Inventeur
Expert des systèmes de vote


Vendredi 30 Juin 2017 - 14:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter