​Somalie : le maire de Mogadiscio limogé

Le président somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed dit Farmajo a limogé et remplacé dimanche le maire de Mogadiscio en fonction depuis seulement neuf mois.



​Somalie : le maire de Mogadiscio limogé
Selon l'AFP, le maire de Mogadiscio, Thabit Abdi Mohamed a été démis de ses fonctions pour empêcher " une plus grande autonomie de la capitale".
 
Son limogeage surprise fait suite au conflit qui a éclaté début janvier lorsque celui-ci a proposé l'organisation d'une conférence pour discuter du futur statut de la région de Banadir contre la volonté du président.
 
Il a été remplacé par Abdirahman Omar Osman au poste de maire de Mogadiscio et gouverneur de l'administration de "Banadir", la région qui englobe la capitale, selon un communiqué de la présidence somalienne.
 
Des forces de sécurité ont été déployées après l'annonce du limogeage du maire pour éviter d'éventuelles manifestations.
 
Les partisans de l'ex maire l'avaient auparavant désigné pour diriger une région autonome de Banadir dans l'espoir d'obtenir pour Mogadiscio et ses environs un statut identique aux six Etats régionaux qui composent la République fédérale de Somalie.
 
Ces Etats ont leur propre président et jouissent d'une large autonomie. Le fragile gouvernement central du président Farmajo est opposé à ce que la capitale obtienne un statut similaire.

Le président somalien, Mohamed Abdullahi Mohamed dit Farmajo a limogé et remplacé dimanche le maire de Mogadiscio en fonction depuis seulement neuf mois.
 
Selon l'AFP, le maire de Mogadiscio, Thabit Abdi Mohamed a été démis de ses fonctions pour empêcher " une plus grande autonomie de la capitale".
 
Son limogeage surprise fait suite au conflit qui a éclaté début janvier lorsque celui-ci a proposé l'organisation d'une conférence pour discuter du futur statut de la région de Banadir contre la volonté du président.
 
Il a été remplacé par Abdirahman Omar Osman au poste de maire de Mogadiscio et gouverneur de l'administration de "Banadir", la région qui englobe la capitale, selon un communiqué de la présidence somalienne.
 
Des forces de sécurité ont été déployées après l'annonce du limogeage du maire pour éviter d'éventuelles manifestations.
 
Les partisans de l'ex maire l'avaient auparavant désigné pour diriger une région autonome de Banadir dans l'espoir d'obtenir pour Mogadiscio et ses environs un statut identique aux six Etats régionaux qui composent la République fédérale de Somalie.
 
Ces Etats ont leur propre président et jouissent d'une large autonomie. Le fragile gouvernement central du président Farmajo est opposé à ce que la capitale obtienne un statut similaire.

bbc.com

Dimanche 21 Janvier 2018 - 18:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter