​Sommet de l’UA: dans une lettre, Trump assure les Africains de son profond respect

Lors du pré-sommet de l’Union africaine qui se tient à Addis-Abeba, en Ethiopie, Donald Trump a transmis, vendredi 26 janvier, aux chefs d’Etat africains une missive dans laquelle il exprime son profond respect à l'égard des peuples africains. Une lettre qui tombe deux semaines après les mots insultants qu’il a eus à l’égard des pays africains réunis ce week-end à Addis-Abeba. Ce geste suffira-t-il à calmer la colère des dirigeants africains réunis ce week-end à Addis-Abeba ?



Dans sa lettre adressée, vendredi, à Addis-Abeba, Donald Trump rend hommage au leadership du président de la Commission de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat. Il félicite aussi son homologue guinéen, Alpha Condé, pour ce que ce qu’il a fait à la présidence de l’UA et il souhaite à son homologue rwandais, Paul Kagame, le même succès à ce poste à partir de ce dimanche.
Donald Trump annonce aussi que son secrétaire d’Etat, Rex Tillerson, va faire une grande tournée sur le continent africain, au mois de mars prochain. Enfin et surtout, il souligne que les Etats-Unis respectent profondément les peuples africains.
Alors cette lettre va-t-elle suffire à apaiser la colère des chefs d’Etat africains qui se réunissent, lundi, au sommet, à Addis-Abeba ? « Non » répond le président du Parlement panafricain, le Camerounais Roger Nkodo Dang « car il n’y a aucune phrase d’excuse », ajoute-t-il.
« Si, quand même », répond un ministre des Affaire étrangères « car c’est Paul Kagame qui prendra demain la présidence de l’UA et visiblement, hier [vendredi 26 janvier] à Davos, en Suisse, la rencontre Trump-Kagame s’est plutôt bien passée », argumente-t-il.
 

RFI

Samedi 27 Janvier 2018 - 13:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter