Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Syrie: Mustapha Baddredine, chef militaire du Hezbollah tué à Damas

C’est une perte importante pour le Hezbollah en Syrie. L’organisation annonce la perte de Mustapha Badreddine, le commandant militaire suprême du Hezbollah ce vendredi matin à Damas. Comme son cousin, beau-frère et prédécesseur Imad Moughniyé, assassiné à Damas en 2007, il était l’un des fondateurs du parti chiite au milieu des années 80 du siècle dernier.



Considéré comme une légende vivante par la mouvance du Hezbollah, son nom avait été cité par le procureur du Tribunal spécial pour le Liban comme le principal accusé dans le meurtre, en 2005, de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri. Le Hezbollah a toujours refusé qu’il soit interrogé dans le cadre de cette affaire, jugeant l’accusation politique. Dans un communiqué publié vendredi à l’aube, le Hezbollah affirme que Mustapha Badreddine avait dit, il y a quelques mois : « Je ne reviendrai pas de Syrie, sauf en martyr ou en portant l’étendard de la victoire». Il dirigeait dans ce pays le contingent du Hezbollah, évalué entre 7000 et 10000 hommes, qui se battent aux côté du régime syrien.
 
Plus de 1000 combattants du Hezbollah tués en Syrie
 
Le Hezbollah a publié ce vendredi matin un second communiqué affirmant qu’une forte explosion s’est produite dans une base du parti près de l’aéroport international de Damas, au sud de la capitale, provoquant la mort de Mustapha Badreddine et faisant plusieurs autres blessés. Le parti affirme qu’une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’explosion.
 
 
Selon un décompte des funérailles de ses partisans organisées au Liban, le Hezbollah aurait perdu en Syrie, depuis le début de son intervention, au printemps 2013, quelque 1300 combattants, dont au moins cinq de ses principaux chef militaires, ayant un grade équivalent à celui de généraux dans les armées conventionnelles. Près de 5000 soldats autres auraient été blessés.




Source:Rfi.fr

Aminata Diouf (Stagiaire)

Vendredi 13 Mai 2016 - 10:00


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter