​Tchad: 15 morts dans des affrontements entre orpailleurs dans le Tibesti



​Tchad: 15 morts dans des affrontements entre orpailleurs dans le Tibesti
Des affrontements entre orpailleurs ont fait une quinzaine de morts le 25 décembre à Iri Bourgouri, aux confins des frontières du Tchad et de la Libye. Dans cette localité, se côtoient des orpailleurs venus des différentes régions du pays et aussi des pays voisins.

« Une première bagarre entre un autochtone et un allogène a fait d'abord un mort, a indiqué une source sécuritaire à l'AFP. Il s'en est suivi un affrontement généralisé qui a entraîné une quinzaine de morts et plusieurs blessés », à Iri Bourgouri. Dans le massif du Tibesti, à l'extrême nord du Tchad, ce genre de conflits est récurrent depuis plusieurs années.
 
« Il y a eu depuis 2015 une série d’affrontement entre les indigènes du Tibesti, les Toubous, peu nombreux pour contrôler un territoire immense, d’autant qu’une grande partie d’entre eux depuis des décennies sont partis s’installer en Libye, explique Jérôme Tubiana, chercheur, spécialiste du Soudan et du Tchad. Et d’autre part, une grande partie de leurs adversaires orpailleurs, chercheurs d’or, sont effectivement des Zaghawas, aussi bien Tchadiens que Soudanais y compris les anciens de l’armée tchadienne puisque le président Idriss Déby est Zaghawa lui-même et une grande partie de l’armée l’est ».
 
« Mais il y a aussi parmi eux d’anciens rebelles du Darfour parce que le cœur des rebelles du Darfour, ce sont aussi les Zaghawas, poursuit le chercheur. Les orpailleurs ont souvent une expérience militaire que ce soit dans l’armée tchadienne ou des groupes rebelles tchadiens soudanais. De l’autre côté, les Toubous sont aussi souvent passés par des groupes armés, que ce soit une rébellion tchadienne du Tibesti, les milices libyennes ou les groupes armés nigériens parfois puisque les Toubous vivent aussi au Niger. Avec des adversaires qui connaissent bien le désert et qui sont très aguerris, les conflits peuvent s’embraser assez rapidement ».

Rfi.fr

Jeudi 28 Décembre 2017 - 11:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter