Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Un jeune gravement blessé à Thiès : les "nervis" du pouvoir encore mis en cause



La violence s'est encore invitée dans le déplacement du président de la République hier à Thiès. Et ce sont les nervis de la majorité qui sont pointés du doigt. Peu avant l'arrivée du chef de l'Etat, hier, dans la cité du rail pour l'inauguration de l'Institut supérieur d'enseignement professionnel (Isep) de la localité, les gros bras déployés dans la ville ont transformé en enfer la vie des détracteurs de l'hôte de Thiès.
 
En effet, en dépit de la forte mobilisation des militants de la mouvance présidentielle, notamment les partisans de Rewmi sur la route nationale à hauteur du lycée Malick Sy, des manifestants étaient aussi de la partie, arborant des T-shirts rouges et des pancartes aux inscriptions hostiles au président Sall. Le message "Thiès Tampi" était visible sur certaines pancartes.
 
Seulement, ces opposants étaient indésirables à cet accueil. Et ce sont les forces de l'ordre qui sont venues d'abord les disperser. Avant que des nervis ne fassent leur apparition pour corser l'addition. Une intervention musclée des gros bras qui a occasionné un blessé grave du côté des manifestants.
 
Le jeune a reçu un coup à la tête et est resté inerte. Il sera acheminé plus tard à l'hôpital par les sapeurs-pompiers. Invraisemblable que cela puisse paraître, la séance de bastonnade s'est déroulée en présence des policiers et ils n'ont pas levé le plus petit doigt pour venir en aide aux victimes, livre « Les Échos ».  


Mercredi 30 Juin 2021 - 11:23


div id="taboola-below-article-thumbnails">

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter