​Un médecin kényan, avocate de l'excision



​Un médecin kényan, avocate de l'excision
Dr Tatu Kamau considère que c'est discriminatoire d'autoriser la circoncision aux hommes et d'interdire l'excision aux femmes.
 
C'est un label qui vient des étrangers qui ne comprennent pas la pratique. Des femmes adultes qui veulent être circoncis ne doivent pas être inquiétées.

Selon elle, la loi viole les droits des femmes à participer à une pratique culturelle ancestrale. Elle a déposé une requête à la cour dans la ville de Machakos. A ses yeux, le terme mutilations génitales féminines est une opinion. La justice va se prononcer sur le cas.
 

bbc.com

Jeudi 18 Janvier 2018 - 17:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter