​Vers une nouvelle alliance jihadiste dans le nord du Mali?

Même si on savait que des passerelles existaient entre les différents groupes jihadistes dans le nord du Mali, des mouvements islamistes installés dans cette région viennent de fusionner, en créant « le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans ». Ils ont installé à leur tête, selon l'Agence mauritanienne d'information, le Touareg malien Iyad Ag Ghali. Il faudra attendre encore de voir si cette alliance se confirme sur le terrain.



Sur une photo, apparemment tirée d’une vidéo, on reconnaît de la gauche vers la droite : le prêcheur radical malien peul Amadou Kouffa, dont le mouvement est essentiellement basé au centre du Mali. A côté de lui, l’Algérien Yeyia abou Hamam, représentant d’Aqmi dans le nord du Mali.
 
Et il y a enfin le Touareg malien Iyad Ag Ghali, du groupe Ansar Dine qui prend la tête de cette alliance-fusion, selon l’agence mauritanienne d’information. Un responsable du groupe jihadiste al-Mourabitoune, ainsi qu’une autre figure d’Aqmi sont également visibles sur la photo.
 
Allégeance
 
Des passerelles ont toujours existé entre ces différents groupes, mais si l’information de la fusion se confirmait réellement sur le terrain, Iyad Ag Ghali prendrait désormais - au moins sur papier - la tête du quasi-totalité des mouvements jihadistes du nord du Mali.
 
La nouvelle alliance qui a fait allégeance à al-Qaïda mère, est dénommée « Groupe - ou mouvement - de soutien à l’islam et aux musulmans ». Sa date de création exacte n’est pas encore connue.

Rfi.fr

Vendredi 3 Mars 2017 - 09:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter