Connectez-vous S'inscrire
PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)


PRESSAFRIK.COM , L'info dans toute sa diversité (Liberté - Professionnalisme - Crédibilité)



​Violences en région Oromo: le climat se tend en Ethiopie

La situation est toujours tendue en Ethiopie après de nouveaux incidents, ce mercredi, en région oromo. Plusieurs entreprises étrangères ont été ciblées et une ressortissante américaine a été tuée par un jet de pierres, à Addis-Abeba, la capitale. Cela fait près d'un an, qu'un mouvement de contestation contre le gouvernement éthiopien a vu le jour.



C’est une flambée de violence dans toute la région Oromo qui a coûté la vie à une ressortissante américaine dont le véhicule, un minibus local, a été la cible de jets de pierre mardi soir à Addis-Abeba. La scène s’est répétée dans plusieurs quartiers de la capitale éthiopienne. En région oromo, ce sont des entreprises étrangères qui ont été visées : une ferme fruitière néerlandaise, une cimenterie nigériane et des usines de textiles turques ont été saccagées et incendiées par des groupes rassemblant parfois plusieurs centaines de personnes.
 
Menace sur la réputation du pays
 Les incidents se multiplient en Ethiopie depuis la bousculade provoquée par des tirs de gaz lacrymogène par la police et qui a fait au moins 58 morts dimanche, dans un festival religieux Oromo, l’ethnie la plus importante du pays. Ces attaques menacent de mettre à mal la réputation de stabilité et de sûreté de l’Ethiopie, qui a jusqu’ici attiré les investisseurs étrangers. Un producteur néerlandais de fleurs, dont la ferme a été incendiée le mois dernier, a déjà annoncé qu’il se retirait du pays.
 

Rfi.fr

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Décembre 2018 - 16:28 Bobi Wine échappe à une arrestation