Autres

    Ousmane Badiane de benno dénonce l’accaparement des médias publics par le régime de Wade et exprime sa non -satisfaction sur le travail du CNRA.

    Invité à débattre sur l’amélioration des débats dans les médias publics via l’émission « Plurielle » par le CNRA, Ousmane Badiane au nom du Front Bennoo Siggil Senegaal, a dénoncé un déséquilibre dangereux sur le traitement des débats. En atteste selon lui" l’émission Tribune où Me Wade était invité et qui a été reprise en boucle pendant un mois à la télévision nationale".
    Revenant à l’émission « Plurielle » Ousmane Badiane estime qu’il est incompréhensible que:" la seule émission qui permettait aux partis politiques d’avoir une tribune dans les médias publics soit disparue de la Radio télévision sans aucune explication » a dénoncé Ousmane Badiane.
    Pour lui:" la situation des partis de l’opposition au niveau des médias publics est grave et même inquiétante, tout se passe comme si les partis politiques de l’opposition étaient exclus des débats dans les organes publics".Il estime qu’il y a :"une manipulation et même une confiscation des médias publics par le pourvoir libéral". En plus Il trouve:" incompréhensible qu’il y ait une seule émission de débats politiques pour 154 formations légalement constituées. Alors qu’au même moment le parti démocratique sénégalais (PDS) utilise la radio télévision à des fins propagandistes. Tous les jours on voit les activités du camp libéral, de la famille de Me Wade dans les médias publics financés par le contribuable sénégalais". Mieux pour M. Badiane:" le camp libéral prévoit de créer un groupe de presse"
    Parlant du CNRA il affirme que:" le travail du CNRA ne donne pas satisfaction même si nous ne doutons pas de la bonne volonté de bien faire de la Présidente du Conseil national de régulation de l’audiovisuelle Mme Nancy Ngom". C’est dans cet esprit qu’il estime que:" Bennoo Siggil Senegaal qu’il représente est disposé à se battre à ses côtés pour que l’organe qu’elle dirige dispose des moyens nécessaires pour mener à bien son travail parce que nous voulons un traitement équitable et équilibré dans les médias publics et pour cela il y a un combat à mener".
    Parlant de l’organisation des élections il explique que :"le camp libéral prévoit de réduire la campagne électorale de 21 à 15 jours, il sera le seul à pouvoir faire le tour du Sénégal avec des hélicoptères au moment où les autres partis ne pourront pas bouger".

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,472SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs