Autres

    « Calme » à Bissau après une « confusion entre militaires »

    LISBONNE – Le président de Guinée-Bissau Malam Bacai Sanha a assuré que la situation était "calme" dans son pays, invoquant une "confusion entre militaires" après l’arrestation jeudi du Premier ministre par des soldats, a rapporté la radio portugaise Antena 1.

    "La situation est calme. Il n’y a pas de problème", a déclaré le président Sanha, dans une déclaration retransmise par Antena 1.

    "Il y a eu une situation de confusion. Il y a eu de la confusion entre militaires qui a débordé jusqu’au gouvernement, mais la situation est calme", a-t-il affirmé, alors qu’une grande incertitude régnait à Bissau sur le sort du Premier ministre Carlos Gomes Junior et du chef d’état-major de l’armée, le général José Zamora Induta, tous deux arrêtés jeudi matin par des soldats mutins.

    Selon le président Sanha, le chef du gouvernement "est chez lui" et le chef d’état-major "est sur la base aérienne" de Bissalanca, près de Bissau, où il est détenu.

    "J’ai demandé qu’on envoie quelqu’un pour aller le voir, pour savoir comment il va", a précisé le président.

    "Nous allons essayer de travailler afin de calmer la situation et de résoudre le problème qui existe", a dit le président de Guinée-Bissau.

    Plus tôt dans la journée, le chef d’état-major adjoint, le général Antonio Indjai, avait assuré avoir pris la direction des forces armées. Dans un entretien téléphonique avec l’AFP, il avait annoncé vouloir faire juger le Premier ministre, menaçant de l’"assassiner" si des manifestations en sa faveur ne cessaient pas.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    73,867SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs