Autres

    DIC-La famille du promoteur de lutte, Aziz Ndiaye, au coeur d’une nébuleuse histoire de détournement de riz: Massata déféré

    Tout a débuté au mois de mai dernier quand le commerçant Mamadou Kébé avait déposé une plainte contre le nommé Abdou Konté, qui avait  détourné trois camions de riz que le commerçant lui avait chargé de convoyer auprès d’un malien à Bamako. Le commerçant qui attendait tranquillement le coup de fil pour la confirmation de la livraison de la marchandise, reçoit un appel du commerçant malien qui se plaint du retard accusé. C’était à dix jour du départ des camions alors Mamadou qui décide d’appeler son chauffeur, reçoit des explications peut rassurantes de ce dernier qui devient injoignable deux minutes plus tard.

    Ainsi, Mamadou ayant compris qu’il avait affaire à un escroc, mène sa propre enquête et retrouve un des camions, mais a défaut du chauffeur il épingle l’apprenti. Ce dernier atteste que le riz a été déchargé dans le garage du promoteur de lutte Aziz Ndiaye sis à Cambérène. Suite à tout cela, Mamadou Kébé porte plainte contre son chauffeur Abdou Kébé. Après l’apprenti- chauffeur qui a été le premier à être entendu, le gardien de l’entrepôt d’Aziz Ndiaye confirme devant les policiers que ce sont les manœuvres d’Allé Ndiaye qui ont changé le riz des sacs avant de l’acheminer vers une autre destination. Quelques jours après le premier, deux autres camions ont été convoyés dans le même entrepôt par Massata Ndiaye. Le gardien de déclarer que le riz a été changé de sacs en présence d’Allé Ndiaye et de son fils Massata.


    C’est ainsi que les membres de la famille Ndiaye ont été convoqué un à un. Aziz Ndiaye qui a été entendu déclare avoir autorisé son père à décharger une certaine quantité de riz mouillé qu’il s’est procuré auprès de la douane.  Le promoteur dit aussi avoir été informé de deux déchargements fait par Massata qui ne l’avait pas avisé. Par ailleurs le père du promoteur a dit aux policiers qu’il a demandés à Aziz la possibilité  de décharger la marchandise dans son entrepôt. Il précise cependant avoir demandé au gardien de laisser Massata décharger sa marchandise dans l’entrepôt. Pour sa part, Massata a reconnu avoir acheté 84 tonnes de riz à 21 millions de F CFA. Selon « l’Observateur », il a estimé avoir connu l’origine illicite de la marchandise  bien après.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    73,789SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs