Autres

    Attentats du 13-Novembre: ouverture du procès «Paris bis» à Bruxelles

    À Bruxelles s’ouvre aujourd’hui à 14 heures le procès du volet belge des attentats de Paris dit « Paris bis ». Quatorze complices présumés des commandos jihadistes à l’origine des attentats du 13 novembre 2015 à Paris sont sur le banc des accusés pour 12 audiences qui se poursuivront jusqu’à fin mai 2022. Il s’agit de juger des suspects écartés de la procédure judiciaire française, mais soupçonnés par la Belgique d’avoir aidé en amont certains auteurs des attaques de Paris et de Saint-Denis.

    Attentats du 13-Novembre: ouverture du procès «Paris bis» à Bruxelles

    Sur les quatorze prévenus, seuls douze seront présents ce mardi devant le tribunal correctionnel. Les deux autres, Sammy Djedou et Youssef Bazarouj, sont en effet présumés morts en Syrie. Les prévenus devront répondre de participation aux activités d’un groupe terroriste et de diverses autres infractions.
     
    Le point commun entre les prévenus, soupçonne le parquet fédéral belge, c’est d’avoir aidé des membres du commando terroriste, avant ou après les attaques de Paris et de Saint-Denis. Certains les auraient transportés ou leur auraient fourni de faux papiers d’identité, d’autres leur auraient donné de l’argent, trouvé une planque ou les auraient hébergés.
     
     
    Les prévenus connaissaient-ils les intentions terroristes du commando ?
    Parmi les prévenus, Abid Aberkane, un cousin de Salah Abdeslam. C’est lui qui avait accueilli ce dernier dans son ultime refuge avant son arrestation, une cave située à Molenbeek-Saint-Jean, en Belgique. À ses côtés, le frère de Mohamed Abrini, Ibrahim, sera aussi jugé, lui qui est suspecté d’avoir facilité le déplacement en Syrie de Mohamed Abrini en lui achetant un téléphone lors de son voyage de juin 2015.
     
    Tous les prévenus comparaissent libres, et pour certains d’entre eux, les charges paraissent minces et les faits bien difficiles à prouver. Finalement, ce procès ne tournera autour que d’une seule question: les accusés étaient-ils au courant ou non des intentions terroristes des membres du commando, et si oui, les ont-ils aidés en connaissance de cause ?
     
    Le jugement devrait être rendu le 30 juin au plus tard.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,384SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs