Autres

    Coup d’Etat au Burkina: la Cedeao condamne et exige le retour constitutionnel au 1er juillet 2024

    #image_title

    Quelques heures après la prise du pouvoir au Burkina Faso, par le Capitaine Ibrahim Traoré et ses hommes, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest a sorti un communiqué pour condamner « avec la plus grande fermeté » le putsch orchestré ce vendredi par une partie de l’armée burkinabè.

    « La CEDEAO trouve inopportun ce nouveau coup de force au moment où des progrès ont été réalisés, grâce à la diplomatie et aux efforts de la CEDEAO pour un retour méthodique à l’ordre constitutionnel au plus tard le 1er juillet 2024 », lit-on dans le communiqué de l’institution régionale. Lequel communiqué exige le respect de cet engagement pris avec le désormais ex-président Damiba.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,412SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs