Autres

    Libération des « détenus politiques »: le COLIDEP annonce une série de manifestations

    Le Collectif pour la libération des détenus politiques (COLIDEP) a tenu une manifestation pacifique ce vendredi 30 septembre, à la place de la Nation. Le cortège de manifestants, encadré par un dispositif policier, est parti de la place de la Nation pour rejoindre le rond-point BCEAO. Les manifestants arpentant des pancartes avec des écritures  » Yoon dafa Jeng »,  » Libérez Abdou Karim Gueye »,  » La Famille réclame la libération de Amy Dia »,  » Je suis Forces Spéciales ». Tout au long de leur procession, les manifestants ont scandé  » Libérez les otages ».


    Les manifestants exigent la libération immédiate des détenus à savoir Cheikh Oumar Diagne, d’Abdou Karim Guéye dit Karim Xrum Xax, d’Outhmane Diagne, de Pape Ibra Guéye dit Papitoto Kara et des supposées membres « Forces spéciales ».

    Dame Mbodji, les députés de Yewwi Askan Wi Guy Marius Sagna, Biram Souleye Diop, kilifeu de Y en a Marre, quelques responsables du Parti Pastef et mouvements des organisations de la société civile ont pris part à la manifestation.

    « Nous exigeons la libération de tous les détenus et si Macky Sall ne les libèrent pas, nous allons radicaliser le combat. Et si on ne libère pas les détenus politiques, nous mobiliserons les Sénégalais et nous marcherons partout sur le territoire national. La Constitution du Sénégal ne dit pas qu’on doit seulement manifester à la Place de l’Obélisque jusqu’à la RTS. On a le droit de marcher sur l’ensemble du territoire. À la prochaine manifestation, on va demander à marcher du Plateau jusqu’au Palais de la République, pour exiger la libération des otages », a averti Dame Mbodj, membre de la coalition citoyenne Le Peuple et de COLIDEP.

    Khadim Mbacké Sall, déplore la façon dont ses camarades sont détenus. « Ça fait maintenant plusieurs semaines que nos camarades sont détenus de façon arbitraire. Papito Kara et Outhmane sont emprisonnés sans aucun fondement. On leur reproche d’avoir partagé des publications que nous tous avons partagé. Nos camarades sont détenus de façon arbitraire de même que Cheikh Oumar Diagne et Karim Guèye. Un Etat qui réprime son peuple qui emprisonne son peuple et qui agresse son peuple est un Etat criminel. Nous allons résister contre le régime de Macky Sall et seule la lutte libère », a-t-il fustigé le coordonnateur du Mouvement Urgence Panafricaniste.

    Pour durcir leur combat, le collectif pour la libération des détenus politiques annonce une série de marche partout sur le territoire  après le Maoulid (fête religieuse), pour exiger la libération des détenus politiques.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,412SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs