Autres

    Dakar condamne le « coup de force » au Burkina

    Le gouvernement sénégalais, par le biais du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Aïssata Tall Sall, a condamné lundi le « coup de force » au Burkina Faso. La cheffe de la diplomatie sénégalaise veut le retour de l’ordre constitutionnel dans les meilleurs délais.

    « Le Sénégal condamne tous les coups de force, tous les coups d’État, tous les renversements non constitutionnels. Cela est valable sur le principe, vient encore s’y ajouter que c’est le deuxième coup d’État. Il y a huit mois, le président Kaboré avait été renversé par un premier coup d’État, et c’est le second dans le premier. La Cedeao qui est l’espace de Géopolitique de premier ordre, a déjà condamné en premier ce qui est intervenu au Burkina Faso. Maintenant ce qui est fait est fait, nous devons voir comment nous en sortir et revenir dans l’ordre institutionnel », a déploré la cheffe de la diplomatie sénégalaise.

    « Nous avons entendu le propos du capitaine Traoré qui est à la tête de ce coup de force et qui a déclaré dans ses premiers mots que la transition telle qu’elle avait été négociée et conçue avec la Cedeao, va suivre son cours normal, c’est des propos que nous allons suivre dans leur application et mise en œuvre. Le reste, je pense que c’est pour le compte de la Cedeao, au président Embalò de continuer pour que l’ordre constitutionnel revienne au Burkina Faso. Le deuxième allant dans le sens du rétablissement de l’ordre constitutionnel, c’est qu’on ne dépasse pas l’agenda qui a été négocié ensemble entre le Burkina et la Cedeao », a ajouté la ministre sénégalaise des Affaires étrangères qui recevait ce lundi à Dakar, son homologue ukrainien.

    Le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui a pris le pouvoir le par le biais d’un coup d’Etat en janvier, a perdu dans les mêmes conditions. Le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restaurationx dont il était le leader s’est finalement retourné contre lui pour l’éjecter de la tête du pays. Le MPSR lui reproche notamment d’avoir  »trahi  » leur  » seul idéal qui est la restauration de la sécurité et de l’intégrité de notre territoire. »

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,392SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs