Autres

    Au Sénégal, le cancer touche plus de  58 000, femmes et 800 enfants par an, selon le ministre Birame Faye

    Le cancer du sein et celui du col de l’utérus constituent de graves menaces sur la santé des femmes avec plus de 58 000 cas détectés par an, au Sénégal ainsi que 800 cas chez les enfants, selon le ministre auprès du ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité de proximité et de la Protection civile, Birame Faye. Il présidait ce vendredi un atelier de sensibilisation sur ladite maladie ce vendredi 28 octobre à Dakar. Le dépistage précoce a été conseillé aux femmes pour détecter le cancer.


    Le mois d’octobre est choisi, chaque année, pour célébrer la lutte contre les maladies du cancer qui font des ravages dans le monde. Ainsi, il est devenu un moment privilégié pour de nombreuses campagnes de sensibilisation, de lutte et de communication sur les cancers ainsi que sur l’intérêt vital du dépistage qui reste le seul moyen efficace de lutte contre le cancer.

    D’après l’OMS, le cancer est responsable de 13% de décès dans le monde. Au Sénégal, cette maladie touche la tranche d’âge la plus productive (environ 20 000 cas par an) et elle n’épargne pas les enfants (800 nouveaux cas de cancer par an). Les plus fréquents sont : le cancer du foie, du sein causé par l’obésité, du col de l’utérus, de l’estomac, du colon. Tandis que les plus fréquents chez l’enfant sont les cancers du sang, des os, de la rétine et des reins.

    Selon Birame Faye le ministre auprès du ministre de l’Intérieur chargé de la Sécurité de proximité et de la protection civile, le cancer du sein et celui du col de l’utérus constituent de graves menaces sur la santé des femmes avec plus de « 58 000 cas » détectés par an, au Sénégal ainsi que « 800 cas » chez les enfants. Il affirme toutefois que le Président de la République a mis en place tout un dispositif de gratuité par endroit pour la prise en charge des malades du cancer. Des efforts à renforcer, car « de plus en plus le Sénégal enregistre des cas de cancers » et « la réflexion devrait aller au-delà des aspects sanitaires et toucher nos modes de vie et de consommation », a-t-il souligné.

    En partenariat avec le ministère dans ce programme pour lutter contre cette maladie destructrice, l’ONG Soutoura, qui apporte secours, soutien moral, assistance financière aux malades démunis et aux enfants au Sénégal a réalisé d’énormes choses dans ce combat. « Soutoura est une équipe de bénévoles. Nous sommes déterminés à servir les communautés vulnérables au Sénégal en leur facilitant l’accès aux soins de santé et à une éducation de base. Avec une quinzaine d’existence nous avons réalisé 74 Millions FCFA dépenses au profit des patients. Fait 2 Campagnes de prévention organisées à Thiès et à Mbour. Nous avons aidé 673 personnes. 450 femmes ont été dépistées du cancer du sein et du col de l’utérus avec notre appuie. En plus de cela notre ONG a fait 2158 interventions ont 1138 liées au cancer et 86 mammographie prescrites et réalisées gratuitement » a expliqué Coura Ndiaye la présidente de ladite organisation.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,392SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs