Autres

    Passation de service à La Poste : le numérique et la digitalisation parmi les priorités du nouveau DG

    Le nouveau Directeur général de la société nationale « La Poste », Mohamadou Diaité, a pris ses fonctions ce lundi 31 octobre. La passation de service s’est passé au siège de ladite société avec son prédécesseur, Abdoulaye bibi Baldé. Lors de la cérémonie, M. Diaité a fait le tour des problèmes qui affectent la Poste tout en déroulant son feuille de route qui va « redresser » et « redonner espoirs » à la société financière. Le numérique et la digitalisation sont parmi les pièces maîtresse de son feuille de route baptisé « Plan stratégique expension de la poste (PSE-P).

    « Mon arrivée à la Poste a lieu, faut-il le rappeler, dans un contexte difficile, caractérisé par des contraintes multiples, endogènes et exogènes. Depuis fort longtemps, l’examen des états financiers révèle la dégradation tendancielle des ratios d’analyse financière de la structure de l’entreprise, qu’il s’agisse de la trésorerie nette, des besoins en fonds de roulement ou du fonds de roulement », a expliqué le nouveau Dg Mohamadou Diaité.

    Création d’une banque postale

     À l’en croire, le tableau de la Poste, aussi sombre soit-il, ne doit pas conduire à un pessimisme concernant son avenir. Détaillant son projet de relève de l’entreprise postale Mohamadou Diaité, a souligné que ces problèmes pourraient être endigués par « l’exploitation judicieuse d’opportunités objectives et extensibles, qu’elle présente ». Ce, dit-il, en enclenchant la « mutation institutionnelle de Poste-Finances en banque postale, de poursuivre la transformation digitale en l’intensifiant et en l’accélérant, de diversifier les activités de production et de services dans une perspective plus large, plus innovante, plus ambitieuse en renforçant et modernisant la logistique, la monétique et le e-commerce ».

    « Comme vous le constatez, l’ambition est grande, les moyens à mobiliser seront énormes. À cet égard, il conviendra de compter sur l’appui de l’État, sur les partenaires techniques et financiers, avec des modes innovants de financement des projets comme le Partenariat Public-Privé (PPP). La juxtaposition de ses contraintes majeures et de ses opportunités réelles, place l’économie postale sénégalaise à la croisée des chemins, l’espoir est permis. En vue de transformer cet espoir en réalisations concrètes au bénéfice de l’entreprise, de ses animateurs et clients », a-t-il affirmé.

    Ainsi, toutes les forces vives de l’entreprise, ont été appelé à travailler en parfaite synergie pour le redressement de la Poste. Pour ce faire, le nouveau Dg a lancé un appel à la concertation et au dialogue, car d’après lui la confrontation ne contribuera qu’à dégrader l’image de l’entreprise.

    Dans la même rubrique

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Restez Connectés

    19,691FansJ'aime
    74,391SuiveursSuivre
    11,500AbonnésS'abonner

    Communiqués et Sports

    Communiqués et Avis

    Communiqués et avis

    Articles Les plus réçents

    Auteurs